Privée de JO, Beezie Madden se console et empoche le Grand Prix du CSI 5* de Traverse

Dimanche, de l’autre côté de l’Atlantique, s’est tenu le Grand Prix du CSI 5* de Traverse, dans l’État du Michigan. Après un bon parcours initial et un barrage à dix, c’est finalement l’Américaine Beezie Madden qui s’est imposée avec son fidèle Breitling LS. Elle a très nettement devancé ses compatriotes Kyle King et Natalie Dean, respectivement associés à Magic Mike et Chance Ste Hermelle.



article-block1

Kyle King et son Magic Mike ne sont pas passés loin de la victoire.

© Andrew Ryback

À 18h, heure locale, trente-trois couples ont pris le départ du Grand Prix de Traverse, une petite ville située à quatre cents kilomètres au nord-ouest de Detroit, au bord du grand lac Michigan et non loin des lacs Huron et Supérieur. Sur la grande piste en sable, ils étaient initialement trente-sept engagés mais quatre concurrents ont été déclarés non partants. Le parcours, dessiné par l’Allemand Olaf Petersen Jr, proposait seize efforts au total aux différents cavaliers, dont un triple. Les combinaisons ont, encore une fois, fait leur travail, aidées par deux verticaux qui ont particulièrement posé problème à différents engagés. Le premier sans-faute a été réalisé par la Franco-Américaine Brianne Goutal-Marteau et sa jument Viva Colombia (Old, Couleur-Rubin x Landor S). Elles ont été imitées par neuf autres couples, dont la Canadienne Amy Millar, fille de la légende Ian, avec Truman, son fils Selle Français de Mylord Carthago né sous le nom de Virtuose Breil, ainsi que Beezie Madden, privée cette année de JO, avec l’étalon Breitling LS. Parmi les quelques étrangers présents dans cette épreuve, les Irlandais Paul O’Shea et Shane Sweetnam ont tous deux écopé de quatre points aux rênes de Skara Glen’s Machu Picchu (KWPN, Silverstone x Matterhorn) et Ideal (SWB, Cardento x Cortez). Belle prestation pour le Portoricain Freddie Vazquez, auteur d’un parcours sans faute avec Kirschwasser SCF, un étalon BWP par Amaretto d’Arco.



Beezie Madden repousse Kyle King à deux secondes

article-block3

Terminant troisième, Natalie Dean a montré de belles choses avec Chance Ster Hermelle

© Andrew Ryback

Au total, dix couples se sont affrontés au barrage. Première à repartir, Brianne Goutal est sortie de piste avec quatre points et un chronomètre de 38‘‘22 pour une huitième place finale. Parti juste après, son compatriote Kyle King a placé la barre haut avec un chronomètre rapide aux rênes de Magic Mike (KWPN, Zapatero x C-Indoctro). Il a franchi la ligne d’arrivée en 36‘‘30. Les concurrents suivants n’ont pas réussi à abaisser le chronomètre du cavalier. Natalie Dean, elle aussi double sans faute, a fini troisième avec un chronomètre bien moins rapide de 42‘‘65 aux rênes de Chance Ste Hermelle. Adrienne Sternlicht n’est pas passée loin de devancer Kyle King, mais elle a fini à trente-neuf centièmes de seconde et laissé une barre à terre avec Bennys Legacy, pour la quatrième place.

Kyle King a longtemps cru à la victoire... jusqu’à la dernière concurrente. Mais s’il est une cavalière qui peut renverser n’importe quel adversaire, c’est bien la championne Beezie Madden. Avec son superbe Breitling LS, vainqueur notamment de la finale de la Coupe du monde Longines à Paris en 2018, la double championne olympiques par équipes de 2004 et 2008 a encore offert un de ces parcours dont elle seule a le secret. Franchissant les cellules d’arrivée en 34’’78, soit presque deux secondes de moins que son premier poursuivant, elle a donc relégué Kyle King à la deuxième place, s’offrant ainsi la victoire dans ce Grand Prix doté de 230.000 dollars. 

Dans la suite du classement, de la cinq à la septième place, on retrouve Alison Robitaille, Amy Millar et Kristen Vanderveen, puis Katherine Dinan à la neuvième place, toutes pénalisées de quatre points au barrage. Dernier de cette finale, Freddie Vazquez a écopé de huit points et a donc terminé dixième.

Les résultats complets




“[Breitling] peut tout gagner, et quand il se sent vraiment bien, même à quinze ans, il peut encore s’imposer en CSI 5*.”

Naturellement, Beezie Madden s’est ravie de cette victoire. “Breitling a été un partenaire incroyable, nous l’avons depuis neuf ans maintenant. J’ai évolué avec lui, il est si rapide et si respectueux. Il peut tout gagner, et quand il se sent vraiment bien, même à quinze ans, il peut encore s’imposer en CSI 5*. […] Mon cheval est un peu plus rapide au sol au départ. Le cheval de Kyle [King] a une foulée plus importante et saute fort. Mon cheval aussi peut parfois sauter de manière spectaculaire mais il est toujours rapide en l’air. Même avec toute la pluie qui est tombée hier, nous avons pu concourir quelques heures plus tard, c’est assez incroyable. […] Breitling va avoir une pause pendant presque cinq semaines puis il ira à Spruce Meadows en tant que cheval numéro un. Cette année, il y a trois semaines de compétition là-bas mais nous n’en disputerons probablement que deux. Nous participerons aussi à quelques concours indoor, et peut-être à Tryon cet automne.”