Pierre Jonquères d’Oriola, plutôt deux fois qu’une!

À ce jour, le regretté Pierre Jonquères d’Oriola reste le seul cavalier de saut d’obstacles à avoir remporté deux médailles d’or individuelles aux Jeux olympiques. Ses deux exploits, la figure totémique des sports équestres français les a réussis à douze ans d’intervalle avec deux chevaux différents: Ali Baba, en 1952 à Helsinki, et Lutteur B, en 1964 à Tokyo. Deux ans plus tard avec Pomone B, le Catalan était également devenu le premier champion du monde français.



Pierre Jonquères d’Oriola et les Jeux olympiques, c’est une grande histoire d’amour. En cinq éditions du grand rendez-vous quadriennal, de 1952 à 1968, le cavalier de Corneilla-del-Vercol a offert à la France deux médailles d’or individuelles, en 1952 et 1964, ainsi que deux médailles d’argent par équipes, en 1964 et 1968. Si la chanson dit que les histoires d’amour finissent mal, en général, elles peuvent aussi commencer par des déceptions. Présélectionné pour les JO de Londres en 1948, il arrive en retard au dernier stage de préparation après une nuit de fête et d’ivresse. Sur le parcours de sélection, il chute à ...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe