Amande de B’Neville, une sauteuse née au firmament du concours complet

Après deux excellentes performances en CCI 4* cette saison, Amande de B’Neville a permis à Julia Krajewski d’atteindre le Graal, le rêve de tout sportif: le titre de championne olympique, en concours complet. Âgée de onze ans, cette excellente et jolie baie née chez Jean-Baptiste Thiébot, dans la Manche, était pourtant plutôt prédestinée, par ses origines, à s’illustrer en saut d’obstacles… comme un certain Piaf de B’Neville.



Amande de B’Neville est une fille d’Oscar des Fontaines (ISO 166, SF, Lando x Mr Blue), un étalon né en 2002. “Je trouvais Oscar beau, respectueux et près du sang. De plus, sa souche maternelle est plus que correcte”, poursuit Jean-Baptiste Thiébot, naisseur d’Amande, établi à Benoîtville, à une petite vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Cherbourg, dans la Manche. Fils du démonstratif Lando (DWB, Lancier x Raimondo), médaillé d’argent en individuel lors des Jeux olympiques de Sydney en saut d’obstacles avec Albert Voorn, Oscar des Fontaines provient ainsi de la célèbre lignée mâle “L” du Holstein, issue du Pur-Sang Lady...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe