Et de cinq pour la France, et première pour Gwendolen Fer au Pin

La France a remporté la Coupe des nations de l’Officiel de France pour la cinquième année consécutive, ce midi au Pin-au-Haras, dans l’Orne. Après la chute sans grave conséquence de Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges, Gwendolen Fer, Ugo Provasi et Stanislas de Zuchowicz ont tenu bon avec Romantic Love, Shadd’oc et Covadys de Triaval. Les Pays-Bas et la Suède ont complété le podium. En individuel, Gwendolen s’est imposée pour la première fois dans cette épreuve avec son autre cheval de tête, Traumprinz, devant le Néo-Zélandais Tim Price et l’Allemande Josephine Schnaufer-Völkel, associés à Happy Boy et Pasadena 217.



article-block1

Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges.

© Libby Law/FEI

La journée a bien mal commencé pour l’équipe de France de concours complet, ce matin au Pin-au-Haras. Au quasi-terme de leur cross, vers 8h50, Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges sont tombés à pleine vitesse sur l’avant-dernier obstacle du parcours dessiné par Pierre Le Goupil. “Cet obstacle était un peu à contre-jour, avec la lumière du matin. Sarah n’a pas vu la question”, résume le cavalier établi dans l’Eure, forcément déçu de voir ce CCIO 4*-S de France, qu’il avait excellemment commencé, se terminer de cette manière. Triste aussi parce qu’il a sûrement laissé en route une possible sélection pour les championnats d’Europe, qui se tiendront dans six semaines à Avenches, en Suisse. Fort heureusement, sa jument et lui s’en sortis sains et saufs. “Je ressens des courbatures, et Sarah s’est fait un peu mal à un postérieur, mais nous sommes tous deux sur pied”, a tenu à rassurer Sébastien, qui a d’ailleurs conclu cette épreuve sans encombre avec son deuxième cheval, Uky de l’Orangerie.

Après ce rebondissement, pour conserver son titre, et tout simplement pour être classée dans cette épreuve, la France devait compter sur trois très bons cross de Gwendolen Fer, Ugo Provasi et Stanislas de Zuchowicz. Et les Bleus ont tenu bon, signant trois sans faute aux obstacles: un “maxi” pour la Toulousaine avec Romantic Love (31,1), quatre secondes de temps dépassé pour ces Messieurs en selle sur Shadd’oc (33,5) et Covadys de Triaval (34,9). Quatre, sept et dixième, ils ont permis au Coq de chanter et à la Marseillaise de retentir pour la cinquième année consécutive dans cette épreuve de prestige, que le Pin accueille depuis 2017. C’est dire, bien que la concurrence étrangère n’ait pas été d’un niveau très élevé, si les Tricolores se sentent à l’aise en leur jardin. De bon augure à deux ans des championnats d’Europe, que le “Versailles du cheval” accueillera en 2023.

Finalement distancés de treize et trente-quatre longueurs, les Pays-Bas et la Suède ont complété le podium de la Coupe des nations. Les Oranje doivent notamment leur deuxième place à Laura Hoogeveen et Sanne de Jong, six et treizième sur Wicro Quibus (33,1) et Enjoy (36). Pour les Scandinaves, la meilleure performance a été l’œuvre de Frida Andersen et Box Leo, douzièmes (35). Malgré la très belle deuxième place de Tim Price, numéro deux mondial, avec Happy Boy, à l’aise de bout en bout de cette épreuve, la Nouvelle-Zélande a dû se contenter de la quatrième place… pour un dixième de point!

article-block2

Stanislas de Zuchowicz et Covadys de Triaval

© Libby Law/FEI



“Je suis restée motivée et déterminée, et cela a fini par payer”, Gwendolen Fer

article-block3

Ugo Provasi et Shadd’oc.

© ZG Photography/FFE

En individuel, la victoire est finalement revenue à Gwendolen Fer, non pas sur Romantic Love, avec lequel elle avait renversé le premier obstacle du test hippique hier, mais avec Traumprinz, son deuxième cheval de tête. Il s’agit là de la plus belle victoire du couple, qui a succédé au palmarès au lieutenant-colonel Thibaut Vallette et Qing du Briot*IFCE. “Je suis très contente de mes chevaux. J’aurais pu éviter ma faute sur le numéro un avec Romantic. Cela me coûte la victoire avec lui, mais mes deux chevaux ont répondu présent. J’avais gagné le CCI 4*-S du haras de Jardy avec Romantic, et je gagne ici avec Traumprinz, donc je suis ravie. Ils ont tous les deux réussi un super cross maxi. Ce sont des chevaux d’expérience et ils nous ont montré ce week-end qu’ils sont en pleine en forme. Cela fait du bien car j’ai eu un début de saison difficile. Je suis restée motivée et déterminée, et cela a fini par payer. J’ai évidemment les championnats d’Europe en tête car Romantic est qualifié. Il y a d’autres couples sérieux qui vont courir le Grand National ici dans deux semaines donc la sélection n’est pas encore arrêtée. Nous verrons ce que décide Thierry Touzaint!”

La troisième place est revenue à l’Allemande Josephine Schnaufer-Völkel, qui tenait la tête du concours avec Pasadena 217 depuis jeudi, et qui a concédé 3,6 points pour neuf secondes de temps dépassé ce matin (28,4). Les Français, évidemment présents en nombre, ont largement dominé cette épreuve, Camille Lejeune se classant cinquième sur Dame Decœur Tardonne (31,6), tandis que Romain Sans et Mathieu Lemoine, auteurs d’un maxi ce matin, ont fini huit et neuvième sur Unétoile de la Serre et Baron d’État. De quoi satisfaire amplement Thierry Touzaint, sélectionneur toujours sur le pont en vue des Européens. “Cette Coupe des nations française est un concours qui nous réussit bien puisque nous avions déjà gagné les éditions précédentes. Dans l’équipe, nous avions des chevaux d’expérience comme Sarah, Romantic et Shadd’Oc, et un cheval moins expérimenté, Covadys, qui montre un beau potentiel. J’aurais été déçu de ne pas gagner mais tout aurait pu basculer après la chute de Sébastien. Finalement, chacun a tenu son rôle, ce qui nous a permis de l’emporter. L’épreuve en elle-même n’était pas difficile mais le chronomètre était dur à respecter. Shaddoc et Romantic ont rempli leur contrat car ils ont couru vite et ont bien assuré. C’est encourageant pour la fin de saison. Je suis content d’avoir fait confiance à Stanislas et Covadys. Cela m’a confirmé que ce cheval est très prometteur et a un bel avenir devant lui car il saute et galope très bien.”

On connaîtra donc la sélection tricolore pour Avenches dans un peu plus de deux semaines.

Le classement individuel
Le classement par équipes

article-block4

Gwendolen Fer et Traumprinz

© Libby Law/FEI