À la Domerguie, les Anglo-Arabes sont rois

Depuis sa plus tendre enfance, Patrick Loudieres affectionne tout particulièrement les fabuleux athlètes que sont les Anglo-Arabes. L’homme a transmis sa passion à sa compagne, Kirsten Blachetta, il y a plus de vingt ans. Ensemble, le duo a su trouver l’équilibre. Salariés, les deux complices se démènent pour faire grandir leur élevage, situé à l’extrême sud du Cantal, près de Maurs-la-Jolie. Passionnés par l’éducation, la randonnée mais aussi le concours complet, ils se sont forgé une identité singulière et séduisante, basée sur le respect de l’animal. Rencontre.



Sis au Trioulou, aux confins du Cantal, du Lot et de l’Aveyron, à une poignée de kilomètres de Maurs-la-Jolie, et à trois quarts d’heure de l’autoroute A20, l’élevage de la Domerguie, géré par Kirsten Blachetta et Patrick Loudieres, s’étend sur vingt-trois hectares. “Nos prés se trouvent sur deux sites différents, proches l’un de l’autre. L’un est situé dans le sud du Cantal, sur le contrefort du Massif central et sur des terrains acides. Le second touche les pointes nord du Lot et de l’Aveyron, à Montmurat, et présente des sols argilo-calcaires”, présente Patrick Loudieres. “Ces deux types de terrains proposent une altern...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe