À Valkenswaard, Daniel Deusser fait valoir son rang avec un Selle Français et prive Sanne Thijssen d’un nouveau succès

Pour la deuxième fois cette saison, les installations de Jan Tops ont accueilli une étape du Longines Global Champions Tour. Si la première était tombée dans l’escarcelle de Ben Maher, c’est un autre champion qui s’est imposé cette fois. Le numéro un mondial, Daniel Deusser, est venu à bout d’un après-midi sportif palpitant avec son généreux Selle Français Bingo Ste Hermelle. Inarrêtable en ce moment, la Néerlandaise Sanne Thijssen a pris la deuxième place, devant Edwina Tops-Alexander, qui courait à domicile. Côté français, la meilleure performance est à mettre au crédit du Bordelais Olivier Robert.



article-block1

Olivier Robert, ici sur son généreux Vangog du Mas Garnier, a accompli la meilleure performance française.

© Sportfot

Regroupant un nombre quasi-parfait de huit couples au barrage, la finale au chronomètre du deuxième Longines Global Champions Tour de Valkenswaard (LGCT) s’est révélée palpitante, samedi 21 août. Le public, venu garnir les travées des gradins de la Tops International Arena, a été fasciné. Les plus grands noms du sport ont galopé sur la piste en herbe, allant tour à tour de plus en plus vite. Dernier à s’élancer, l’Allemand Daniel Deusser a maintenu le suspense jusqu’au bout. 

Présentant son Selle Français Bingo Ste Hermelle - fils du très en vue Number One d'Iso*Un Prince avec une mère par Diamant de Semilly -, pour la deuxième fois seulement dans une telle épreuve, le numéro un mondial a fait un véritable coup de maître. “Je considère toujours que Valkenswaard fait partie de ma maison, alors c'est particulièrement agréable de gagner ici”, a commenté l’heureux lauréat. “Pour être honnête, je ne pensais pas que je repartirais de ce week-end avec le ticket d'or pour le Super Grand Prix LGCT (qui se tiendra à Prague, pour la finale du circuit, ndlr). J'ai essayé aujourd'hui et j'ai enfin mon ticket, donc cela me rend vraiment très heureux. Je suis ravi de mon cheval, il a montré qu'il était un vrai battant. Je n'avais rien à perdre dans le barrage. J'y suis allé sans réfléchir et la façon dont il a sauté aujourd'hui est incroyable.” Malgré quelques glissades sur l’herbe hollandaise, ayant conduit à des sauts pas toujours académiques, le couple a enflammé le chronomètre, qui s’est arrêté à 44”66.

Avec sa performance, le cavalier des écuries Stephex n’a laissé aucune chance à la concurrence. La première à en avoir fait les frais n’est autre que Sanne Thijssen. La jeune amazone, à qui tout sourit depuis un peu moins d’un an, aurait sans doute rêvé de réitérer sa performance de Rotterdam, ou celle d’Opglabbeek, accomplie le week-end passé. Avec son formidable Con Quidam, qui lui donne toujours tout, la Néerlandaise a une nouvelle fois survolé toutes les difficultés avec aisance, terminant avec un temps de 46”28. Pas assez, donc, pour l'emporter.

À domicile, Edwina Tops-Alexander s’est offert une belle troisième place, grâce à un double sans-faute de sa KWPN Fellow Castlefield. La paire féminine a joué placé et franchi la ligne d’arrivée en 48”21. Premier à s’être élancé sur ce parcours raccourci, l’Autrichien Max Kühner, en route pour mener son équipe nationale aux prochains Européens Longines de Riesenbeck, termine quatrième avec son meilleur atout, Elektric Blue P (48”21). Derrière, Kevin Jochems a commis une faute avec Turbo Z, contre deux pour Marlon Modolo Zanotelli et Christian Ahlmann associés à Grand Slam VDL et Clintrexo Z. Dernier qualifié pour le barrage, l’Allemand Marcus Ehning n’a pas connu l’issue escomptée, accusant trois fautes avec son démonstratif A La Carte NRW. 

Pour le clan tricolore, cinq représentants étaient parvenus à tirer leur épingle du jeu dans une qualificative relevée. La meilleure performance est à mettre au crédit du Bordelais Olivier Robert, douzième et seul Français classé dans cette épreuve. Avec son fidèle Vangog du Mas Garnier, il a laissé échapper une unique faute. La sanction fût la même pour Pénélope Leprevost, qui a pu peaufiner les derniers réglages avant de s’envoler pour les championnats d’Europe avec son exceptionnel Excalibur de la Tour Vidal*GFE. On a compté deux fautes pour Kevin Staut et Visconti du Telman, et quatre pour la jeune Jeanne Sadran, accompagnée d’Unforgettable Damvill. Enfin, Julien Épaillard, meilleur cavalier français au classement mondial Longines, a préféré mettre un terme prématuré à son parcours avec Solero MS.

Dès la semaine prochaine, le LGCT et sa League poseront leurs valises en Allemagne, à Hambourg, pour la onzième étape de la saison.  

Les résultats complets ici.