À cheval sur les sentiers de Saint-Jacques-de-Compostelle

La pérennité d’un pèlerinage médiéval tiendrait-elle du miracle ? Les sentiers de Compostelle ont ainsi su s’imposer au fil des siècles comme un maillage religieux puis culturel d’une Europe désireuse d’échanges entre ses concitoyens. Fidèle moyen de transport, le cheval y calque ses pas au rythme de ses cavaliers, entre nature et patrimoine. Invitation au voyage.



L'évocation des sentiers de Saint-Jacques-de-Compostelle invite parfois l’image d’un pauvre hère en robe de bure, bâton et besace en main, orné d’un coquillage, peinant sur des chemins par pénitence. Si cette représentation a été fidèle fut un temps, il n’en est plus rien aujourd’hui, les pèlerins étant très majoritairement des amoureux du patrimoine et des grands espaces. La boussole rudimentaire a laissé place au GPS et aux applications mobiles permettant de dénicher en quelques secondes un logement, un restaurant ou un vétérinaire dans les environs. Et si nous partions à la rencontre de ces sentiers ancestraux qui ont vu défiler m...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe