La chasse aux médailles par équipes est lancée à Tokyo et la France fait bonne figure

Alors que la première journée de la compétition de dressage par équipe est terminée, il est toujours impossible de déterminer les médaillés de Tokyo 2020. La France, qui a vu ses deux premières représentantes, Céline Gerny et Chiara Zenati, entrer en piste, peut compter sur deux solides prestations avant le passage de Vladimir Vinchon, demain.



article-block1

Céline Gerny en pleine reprise sur Rhapsodie*IFCE.

© Liz Gregg/FEI

Au vu du classement actuel, n'importe quelle combinaison des Pays-Bas, de la Grande-Bretagne, des États-Unis, de la Belgique et du Danemark peut monter sur le podium des Jeux paralympiques de Tokyo, et ce dans n'importe quel ordre. Tous les cavaliers de l'équipe du Canada et de Singapour ont concouru, laissant le Canada en tête du classement avec un score combiné de 211.699%, devant Singapour avec 200.792%, samedi 28 août. Après deux cavaliers, la France totalise 144.694%. 

Trois athlètes forment l’équipe. Chaque grade concourt séparément, sur une série de mouvements prédéterminés, qui diffèrent selon chaque catégorie. Les scores de chaque couple athlète-cheval sont ensuite ajoutés les uns aux autres. Aujourd'hui, les cavaliers des grades I, II et III ont exécuté le test par équipe. Suivront demain les grades IV et V, qui auront la lourde tâche de sceller les médailles. Les résultats combinés des trois athlètes de chacune des équipes détermineront le score global et le trio ayant le plus de points remportera l'or.



La Grande-Bretagne démarre fort

article-block3

Sir Lee Pearson avec Breezer.

© Liz Gregg/FEI

La journée a bien commencé pour le Britannique Sir Lee Pearson, athlète paralympique le plus médaillé, qui a remporté le test par équipe de grade II sur Breezer avec 77,636%.”Je suis aux anges avec ce beau score. Breezer n'aime pas la piste olympique et il était assez effrayé là-dedans. C'est une âme sensible, mais je suis si fière de lui parce que j'ai tenu sa main et il m'a fait confiance et je pourrais être assis ici avec une histoire différente. Il est sensible, mais cette sensibilité, quand elle est mise de côté, le rend fabuleux”, a commenté le pilote.

L’Autrichien Pepo Puch est arrivé deuxième du test sur Sailor's Blue avec 74,909%, tandis que la Danoise Katrine Kristensen a fait gagner à son équipe un précieux 72,515% sur Welldone Dallas. Pour la France, Céline Gerny a tout donné. Sur Rhapsodie*IFCE, la Française a décroché un solide 71,576%. “Ces derniers jours ont été un véritable ascenseur émotionnel”, s’est-elle exprimée. “C’est aussi une petite victoire personnelle d’avoir pu dépasser tout ça et d’être heureuse d’être en piste.



Roxanne Trunnell place la barre à plus de 80%

La numéro un mondiale, Roxanne Trunnell a réalisé le seul score à plus de 80% de la journée dans le test par équipe de Grade I, portant sa monture Dolton à 80.321%. Le bruit des camions de pompiers qui s'occupaient d'un incident à proximité a ajouté de la pression pendant son test, mais le couple s'est élevé au-dessus de tout cela pour réaliser une performance calme et brillante. “Il se sentait à nouveau brillant”, a déclaré Roxanne Trunnell après son test. “Il était un peu tendu mais nous avons travaillé dessus. [La situation extérieur] l'a rendu un peu tendu. Je ne pense pas que l'on puisse se préparer. Cela arrive et on fait avec. Cela signifie beaucoup de monter pour les États-Unis après une année aussi bizarre. Tout le monde va se souvenir de ces Jeux paralympiques.

La deuxième place est revenue à l’Italienne Sara Morganti, scorant un impressionnant 79.286% sur Royal Delight, devant l’Irlandais Michael Murphy sur Cleverboy (75.179%). Ce dernier résultat était particulièrement réjouissant pour le jeune cavalier irlandais, arrivant le lendemain d'une panne d'équipement dans le test individuel de grade I qui l'a laissé à la dernière place.



Natasha Baker prend de l'avance sur Tobias Thorning Jorgensen

article-block7

Natasha Baker.

© Liz Gregg/FEI

Le Danois Tobias Thorning Jorgensen a donné à son pays une réelle chance de médaille avec un stupéfiant 79,559% dans le test par équipe de grade III, sur Jolene Hill. Mais la Britannique Natasha Baker, qui a obtenu 76,618% sur Keystone Dawn Chorus, a également contribué au score de son équipe, juste devant le Néerlandais Rixt van der Horst, juché sur Findsley N.O.P. et auteur d’une reprise créditée de 76,235%.

C'était intense aujourd'hui”, a déclaré Tobias Thorning Jorgensen. “J'ai fait quelque chose aujourd'hui qui me cause un peu de douleur, donc Jolene m’a juste porté. Je suis très reconnaissant envers elle, elle a fait encore mieux qu'hier. C'est un bon début et j'espère que nous pourrons être un prétendant à une médaille ou au moins être présent, au cas où quelqu’un commette une erreur. J'adore la compétition par équipe parce que nous y allons en famille et que nous sommes là les uns pour les autres.

Le Grade III était également l’occasion pour la France de voir entrer en jeu sa deuxième représentante. Chiara Zenati, dix-huit ans, a une nouvelle fois livré une excellente prestation sur son Swing Royal*IFCE. “Je suis très fière de lui”, a déclaré l’amazone. “Il a fait de supers allongements, les demi-pirouettes étaient aussi très bien.” Face à ces deux performances, le staff tricolore, et notamment Fanny Delaval et Carlos Lopes se sont montrés ravis de voir leur stratégie être récompensée.



À quoi s’attendre demain ?

Sur la base des scores à ce stade de la compétition, la médaille d'or est toujours en jeu entre les États-Unis, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. Cependant, les bonnes performances des deux cavaliers danois aujourd'hui, et les deux cavaliers belges encore en lice, signifient que ces deux pays peuvent encore arracher une médaille.

Tout se jouera demain lors des épreuves de grade IV et V. Comme les athlètes de grade V partent en premier, tous les yeux seront tournés vers l’Américaine Kate Shoemaker, qui déterminera le score final de son équipe ainsi que vers le Néerlandais Frank Hosmar, qui voudra s'appuyer sur la performance de son coéquipier aujourd'hui.

La médaillée de bronze du Grade IV individuel, la Belge Manon Claeys, et sa coéquipière, médaillée d'or individuelle dans le Grade V, complèteront leur escouade nationale, tandis que la médaillée d'argent du Grade V, la Britannique Sophie Wells, pourrait produire le score gagnant de son pays. Pour la France, Vladimir Vinchon présentera sa reprise dans le Grade IV et déterminera la position finale du trio tricolore.

Mais dans une fin dramatique, la médaillée d'or du test individuel de grade IV, la Néerlandaise Sanne Voets, pourrait se retrouver à cheval pour sceller la victoire de son pays. Étant la dernière des gagnants probables à monter, elle aura une bonne idée du score nécessaire pour obtenir l'or. Pour ajouter à la pression, elle a la possibilité de devenir le troisième athlète de dressage para à décrocher le triplé de médailles d'or européennes, mondiales et paralympiques consécutives. Sanne insiste sur le fait qu'elle ne joue pas le jeu des chiffres, mais ses fans et les adeptes du para-dressage savent qu'il s'agit de l'une des épreuves les plus importantes qu'elle ait jamais réalisées. 

Les résultats provisoires ici.
La réaction de Céline Gerny ici.
La réaction de Chiara Zenati ici.
La réaction de Carlos Lopes ici.
La réaction de Fanny Delaval ici.

articleblock1

La joie de Céline Gerny.

© Lizz Greg/FEI