Séisme dans le classement mondial Longines de saut d'obstacles, toutefois toujours mené par Daniel Deusser

Ce mois-ci, un séisme nommé Jeux olympiques de Tokyo a totalement bouleversé le classement mondial Longines en saut d’obstacles. Si Daniel Deusser a maintenu son rang de numéro un, ses poursuivants ont pas mal bourlingué.



Si Daniel Deusser est parvenu à garder son rang de numéro un mondial une nouvelle fois, notamment grâce à sa victoire dans le Grand Prix du Longines Global Champions Tour de Valkenswaard avec Bingo Ste Hermelle, le reste du classement a connu de gros changements. 

Peder Fredricson a signé une remontée titanesque, accrochant le deuxième rang mondial alors qu’il était dix-septième le mois dernier! Ce bond en avant s’explique en énorme partie par sa médaille d’argent individuelle puis d’or par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo avec H&M All In de Vinck puis par sa victoire dans le Grand Prix du Global Champions Tour de Londres une semaine après avec Catch Me Not S! Avec sa récente médaille de bronze, accrochée ce week-end aux championnats d’Europe Longines de Riesenbeck, Daniel Deusser a de quoi se faire du soucis le mois prochain... 

Initialement deuxième, Martin Fuchs est resté constant ce mois-ci, malgré des Jeux olympiques en deçà de ses espérances et la blessure de son exceptionnel Clooney 51. Grâce à sa victoire dans le Grand Prix du CSI 3* de Bruxelles avec The Sinner, il est pour l’heure troisième. Avec ses médailles d’or par équipes et d’argent individuel acquises aux Européens de Riesenbeck avec Leon Jei, il se pourrait bien que le Suisse grappille encore une ou deux places le mois prochain!

Toujours régulier, Scott Brash perd sa place sur le podium et se retrouve quatrième de ce classement. Le Brésilien Marlon Modolo-Zanotelli effectue une belle opération puisqu'il gagne deux rangs et est pour l’heure cinquième. Si le bond en avant de Peder Fredricson est spectaculaire, que dire de celui de Ben Maher? Trente-deuxième mondial le mois dernier, le nouveau champion olympique individuel pointe cette fois à la sixième place! Vingt-six places gagnées grâce à l’or décroché avec son exceptionnel Explosion W à Tokyo. 

Superbe remontée également pour Henrik von Eckermann. Le médaillé d’or par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo, malheureux médaillé en chocolat en individuel, passe de la dix-huitième à la septième place de ce classement. Le cavalier du formidable King Edward, troisième cheval de l'histoire à achever des JO sans écoper de la moindre pénalité, peut être fier de sa performance. Porté par sa médaille de bronze olympique par équipes avec Quel Homme de Hus, Jérôme Guéry gagne cinq places et occupe le huitième rang ce mois-ci.

Privé de l’échéance asiatique à cause de la malheureuse blessure de Viking d'la Rousserie, Kevin Staut a tout de même réussi à rester constant. Malgré une place de perdue, le Normand est neuvième et redevient le meilleur français au classement mondial Longines, ce qui n’était plus arrivé depuis novembre 2019! Si Peder Fredricson a signé la bonne surprise de classement, Steve Guerdat a hélas subi une petite “dégringolade” du mois, puisque l'ancien numéro un mondial termine dixième du classement. Depuis septembre 2018, l’helvète n’était jamais sorti du top 5 mondial. 



Les Français en progrès dans le classement mondial

article-block3

Malagré de bons résultats, Julien Epaillard a perdu dix places et est désormais quinzième.

© Scoopdyga

La délégation tricolore, portée par la neuvième place de Kevin Staut, est en progrès ce mois-ci malgré une échéance olympique mitigée. Meilleur Français depuis décembre 2019, Julien Épaillard passe de la cinquième à la quinzième place, payant probablement son absence aux deux derniers grands championnats, qui ont représenté un grand nombre de points pour ses adversaires. Simon Delestre, lui, gagne deux places et est dix-septième. Espérons que le Lorrain pourra continuer sur cette lancée malgré la vente de son exceptionnel Berlux Z. 

Leader des bleus à Tokyo, le talentueux Nicolas Delmotte gagne neuf places et se rapproche petit à petit du top 20 mondial! Il est pour l’heure vingt-cinquième de ce classement. 

Pénélope Leprevost et Edward Lévy continuent à se suivre mais perdent tous deux quelques places. La première est désormais trentième tandis que son compatriote est trente-et-unième. Belle remontée pour Olivier Robert, récent quinzième des championnats d’Europe. Grâce à de bons résultats notamment sur le circuit du Longines Global Champions Tour, il gagne treize places et est quarante-et-unième. Mathieu Billot reste très constant, mais perd tout de même trois places; il pointe au soixante-dix-huitième rang. 

Superbe remontée pour Grégory Cottard. Initialement cent-trente-cinquième mondial, il est cette fois quatre-vingt-sixième! Cette belle progression est notamment due à ses nombreux résultats acquis avec Cocaïne et Bibici, deuxième du Grand Prix 5* de Valence entre autres. Le réserviste des championnats d’Europe se retrouve ainsi à égalité avec Roger-Yves Bost qui perd, lui, trente-quatre rangs. 

Grâce à sa victoire dans le Grand Prix 5* de Valence avec GL Events Venizia D’Aiguilly, Olivier Perreau gagne cinquante-huit places et fait son entrée dans le top 100! Il est quatre-vingt-seizième. 

Le classement complet ici