Pour Julien Épaillard et Calgary Tame, tous les chemins mènent… à Rome!

Et de deux! Après la victoire en début d’après-midi de Titouan Schumacher dans l’épreuve à 1,45m du CSI 5* de Rome, étape du Longines Global Champions Tour, Julien Épaillard s’est adjugé l’épreuve majeure du jour, cotée à 1,55m, associé à Calgary Tame.



En ce week-end au calendrier sportif particulièrement chargé, la ville canadienne de Calgary accueille son légendaire Masters, un CSIO 5* organisé au célèbre complexe de Spruce Meadows. Ayant l’embarras du choix compte tenu de son très haut rang au classement mondial Longines des cavaliers, Julien Épaillard a misé sur Rome pour concourir en selle sur sa nouvelle star nommée… Calgary! Pour voir Calgary s’imposer dans l’Alberta, il faudra donc encore patienter, mais les fans du Normand n’ont sûrement pas boudé leur plaisir en voyant leur idole remporter une nouvelle épreuve, cet après-midi, dans le cadre de l’étape italienne du Longines Global Champions Tour, qui se tient pour la première fois au cœur du colossal Circus Maximus.
Ils étaient quarante-sept couples au départ de cette difficile épreuve à 1,55m jugée au barème A. Sur un tracé délicat signé Uliano Vezzani, seuls sept d’entre eux ont réussi le parcours parfait. Parti en début d’épreuve, Julien Épaillard s’est une nouvelle fois montré invincible. Associé donc à Calgary Tame, étalon Selle Français de neuf ans par Old Chap Tame et Davendy S (BWP, Kashmir van Schuttershof x Pachat II), deux anciens champions d’Eugénie Angot, le Français a déroulé un parcours dont lui seul a le secret, obtenant un chronomètre impressionnant de 61’’51, près de trois secondes plus rapide que sa meilleure poursuivante!



Olivier Robert, tranquille

article-block3

Olivier Robert et Vangog du Mas Garnier ont encore fait une belle prestation.

© Sportfot

Malin Baryard-Johnsson, championne olympique par équipes, a également bouclé un superbe parcours avec sa complice de Tokyo H&M Indiana. Avec un chronomètre de 64’’47, elle a pris la deuxième place de cette épreuve. Le podium a été complété par le Belge Constant van Paesschen en selle sur Isidoor van de Helle (66’’31). Signant un chronomètre plus rapide, le Suédois Henrik von Eckermann n’est pas passé loin de la victoire mais a dû s’avouer vaincu pour une barre à terre de Glamour Girl. Le couple a tout de même pris la huitième place finale. Excellente cinquième place de l’Américaine Eve Jobs, sans faute avec la vive Venue d’Fées des Hazallés. 

Pour la France, belle performance également d’Olivier Robert, sans faute avec Vangog du Mas Garnier, de plus en plus régulier. Ayant pris son temps, le Bordelais a terminé septième de cette épreuve.
Les autres Tricolore ont eu moins de chance. Kevin Staut et la très compétitive Iliade KDW Z ont écopé d’une malheureuse faute pour une treizième place finale. Même sanction pour le jeune Jeanne Sadran, de plus en plus régulière en CSI 5*, quinzième avec le bondissant Come On Jumper, ainsi que pour Pénélope Leprevost et Vérité Une Prince, dix-septième. Simon Delestre et son jeune Tinka’s Hero Z, qui avait montré de très belles choses à Valence, ont écopé de huit points tout comme Roger-Yves Bost et Bluemuch des Baleines. Ayant fait retentir la Marseillaise plus tôt dans l’après-midi, Titouan Schumacher est cette fois sorti de piste avec deux barres à terre lui aussi sur Atome des Etisses. Enfin, vingt-cinq points pour Sadri Fegaier et Chianti’s Champion. 

À suivre demain, la qualificative, dès 13h30, puis le Grand Prix, programmé à 16h50. Le meilleur reste donc à venir au Circus Maximus. 

Les résultats