King Edward a écrit l'histoire à Tokyo

Du haut de ses onze ans et après seulement deux saisons courues au plus haut niveau, King Edward a marqué l’histoire du saut d’obstacles le mois dernier en devenant le troisième cheval de l’histoire à conclure des Jeux olympiques avec un score vierge. Respectueux, puissant, volontaire et rapide, l’alezan, aux origines modestes, n’était pourtant pas tellement prédestiné à briller à un tel niveau. Retour sur un itinéraire jalonné de bonnes rencontres.



Quatrième en individuel et médaillé d’or avec l’équipe de Suède à Tokyo début août, King Edward (BWP, Edward 28 x Feo de Lauzelle) est devenu le troisième cheval de l’histoire du saut d’obstacles à achever des Jeux olympiques sans concéder la moindre pénalité. Seuls Elliot, médaillé d’or en individuel avec le Tchèque František Ventura à Amsterdam en 1928, et H&M All In de Vinck (sBs, Kashmir van Schuttershof x Andiamo), médaillé d’argent en individuel avec le Suédois Peder Fredricson à Rio de Janeiro en 2016, avaient déjà réalisé cet exploit inouï. Également co...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe