“J’ai désormais Paris 2024 en ligne de mire”, Marie Demonte

Le week-end passé, Marie Demonte a participé pour la première fois de sa carrière au mythique et prestigieux CHIO d'Aix-la-Chapelle, temple sacré du saut d'obstacles, sélectionnée comme réserviste d'équipe. La vente de sa bonne Vega de la Roche, désormais sous couleurs mexicaines, n'a pas empêché l'Aquitaine d'y faire bonne figure avec son prometteur Las Vegas van de Padenborre, avec lequel elle a notamment signé un Prix de l'Europe pénalisé seulement d'une faute. Retour sur un week-end haut en couleurs et émotions.



Quel bilan faites-vous de votre week-end au CHIO d’Aix-la-Chapelle ? Mon week-end n’a sportivement pas été incroyable, parce que l’on rêve toujours d’arriver dans un concours et d’enchaîner les sans-faute. Pour commencer, ma jument de huit ans, Drisse du Phare (SF, Newton de Kreisker x Olala de Buissy), a pris une huitième place dans la première épreuve réservée aux Jeunes Chevaux (avant de finir vingtième du Grand Prix, où le couple a concédé une faute, ndlr). J’ai également monté Destin d’Euskadi (SF, Diamant de Semilly x Dollar du Mûrier), un cheval de huit ans qui m’appartient; il n’a concédé qu’une f...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe