Les jeunes amazones dictent leur loi à Kronenberg

Ce week-end, les infrastructures de Peelbergen, situées à Kronenberg aux Pays-Bas, accueillent la finale des Coupes des nations jeunes. Depuis hier, cavaliers Poneys, Enfants, Juniors et Jeunes Cavaliers se succèdent. Aujourd’hui, les Juniors et les Jeunes Cavaliers ont déroulé leurs Grands Prix respectifs. Finalement, ce sont les Belges et Américaines Aurélia Guisson et son aînée Mimi Gochman qui se sont imposées. Antoine Ermann a offert à la France une belle troisième place dans le Grand Prix des Jeunes Cavaliers.



À Kronenberg, la journée a débuté par le Grand Prix du CSIO Juniors. Sur un parcours dessiné par le chef de piste allemand Frank Rothenberger, cinquante-sept cavaliers se sont succédés sur la piste du Peelbergen Center. Après un barrage à treize, la victoire est finalement revenue aux mains d’Aurélia Guisson et son No Limit Vh Legita Hof Z. Auteur d’un barrage vierge de toute pénalité en 42’’07, le couple a une nouvelle fois fait parler de lui. En effet, outre cette victoire, la paire a déjà signé un parcours sans faute hier lors de l’épreuve qualificative pour la finale de la Coupe des nations qui aura lieu samedi. En juillet, à Vilamoura, la cavalière belge et son fils de Nabab de Reve de seulement huit ans ont été sacrés champions d’Europe par équipes puis ont décroché la médaille de bronze en individuel, rien que ça! Le couple a donc ajouté une nouvelle ligne à son palmarès déjà bien fourni... en attendant d’en ajouter, peut-être, une autre, à l’issue de la finale de samedi.
La deuxième place a été empochée par un jeune cavalier américain, mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’Ansgar Holtgers Jr, qui n’est autre que le nouveau cavalier de Chanyon, révélation des Jeux olympiques de Tokyo avec Daisuke Fukushima. Pour cette épreuve, le cavalier de seize ans a misé sur une autre monture acquise auprès du cavalier japonais: Conblue. Avec son fils de Conthargos, Ansgar a déroulé un superbe double sans-faute, concluant son barrage avec un bon chronomètre de 42’’65.
L’Allemande Romy Rosalie Tietje a complété le podium associée à son fidèle Cascadino. Avec son fils de Cartani, la cavalière a scellé sa troisième place grâce à un chronomètre de 43’’69.
À noter la quatrième place de Claudia Moore, ancienne cavalière de l’équipe britannique Poneys ayant notamment glané l’or puis l’argent par équipes aux championnats d’Europe en 2018 et 2019 ainsi que le bronze individuel la première année avec son exceptionnel Elando Van De Roshoeve. Aujourd’hui, elle a signé l’ultime double sans-faute de cette épreuve aux rênes d’Hardesther.
La meilleure performance française est à remettre aux mains de Jules Orsolini. Associé cette fois à Charlotte 198, le cavalier de Qlandestin SAS a conclu son parcours avec une barre à terre et une vingt-quatrième place finale. Même scénario pour Agathe Martin et Chacelle, vingt-sixième. Eden Leprevost Blin Lebreton a, elle, écopé de neuf points aux rênes de Champion Douze, qu’elle monte depuis le mois de juin seulement.



article-block3

Mimi Gochman et Celina Bh, gagnantes du Grand Prix Jeunes Cavaliers.

© Sportfot

À 12h40, quarante Jeunes Cavaliers sont entrés en piste pour disputer leur Grand Prix. Après un parcours relevé et sélectif, seulement six d’entre eux se sont qualifiés pour le barrage. Le champion d’Europe individuel en titre, Matthis Westendarp, sacré cet été à Vilamoura, a été privé d’un deuxième tour pour un point de temps dépassé. Pour l’occasion, le cavalier allemand n’a pas scellé son complice européen Stalido FRH, préférant miser sur Chillert Blue, un fils de Chacco Blue de treize ans. Le couple a pris la septième place finale.
À l’issue d’un barrage très rapide, l’américaine Mimi Gochman s’est imposée dans ce Grand Prix grâce à un chronomètre de 42’’08. En selle sur Celina Bh, la cavalière de dix-sept ans a ajouté une nouvelle victoire à son palmarès déjà bien étoffé. Cet été, à Traverse, le couple a remporté l’or individuel aux championnats d’Amérique du Nord ainsi que l’argent par équipes. Une habitude pour la cavalière qui a déjà obtenu ces mêmes titres deux ans plus tôt, à New-York, avec la complicité de Street Hassle Bh, cette fois dans la catégorie Junior.
Membre de l’équipe belge championne d’Europe à Fontainebleau en 2018, Simon Morssinkhof a pris la deuxième place de ce Grand Prix grâce à un barrage sans pénalité conclu en 44’’79 associé à Vivolta de Gree. Seul cavalier français qualifié pour le barrage, Antoine Ermann a déroulé à nouveau un superbe parcours. En selle sur son jeune Beryl des Prés, dix ans, le Rhônalpin a conclu son deuxième tour avec un chronomètre de 47’'16. Déjà auteur d’un parcours sans pénalité hier lors de l’épreuve qualificative pour la finale de la Coupe des nations avec son fidèle Azur du Vinnebus, le cavalier a encore une fois démontré toute l’étendue de son talent.
Thibaut Philippaerts a semblé suivre les traces de ses aînés, s’octroyant la quatrième place aux rênes de Derby de Riverland après un barrage pénalisé d’une barre. Ancienne monture de Simon Delestre et Pénélope Leprevost, Quintair, fils de Quintero, a pris la cinquième place de ce Grand Prix sous la selle de l’Ouzbèque Abdurakhmon Abdullaev. Dernier cavalier qualifié pour le barrage, le Néerlandais Vincent Dings a terminé sixième après avoir écopé de huit points aux rênes de Ferrari.
Première cavalière tricolore à s’élancer sur le tour initial, Laura Klein a déroulé un bon parcours à quatre points avec son Cattleya Plassay, de quoi se redonner le sourire après le score un peu lourd dont a écopé le couple hier dans l’épreuve par équipes. Il a pris la dixième place. Dylan Ringot et Vivlavie Une Prince ont, eux, été pénalisés de douze points au cours de ce Grand Prix. 

Les résultats des Juniors ici

Les résultats des Jeunes Cavaliers ici