“Aix-la-Chapelle, on s’en souvient toute sa vie”, Marc Dilasser

La semaine passée, Marc Dilasser a quitté sa Normandie pour se rendre au CHIO d’Aix-la-Chapelle, véritable temple sacré de l’équitation. S’il s’était déjà rendu au mythique concours allemand en tant que spectateur il y a près de vingt ans, le quadragénaire a foulé pour la première fois la pelouse de l’emblématique stade. Et quelle première ! Marc Dilasser a signé l’un des cinq double zéro d’une Coupe des nations à rebondissements avec Arioto*du Gevres, permettant à la France de finir troisième. Il a aussi confirmé tout le bien qu’il pensait déjà du jeune Chamann Has. Quelques jours après son retour, le Tricolore évoque cette grande première, les deux cavaliers qu’il aurait voulu voir briller dans le Grand Prix, l’insolente aisance du jeune prodige Brian Moggre, l’incontournable cérémonie des mouchoirs, ou encore l’ambiance si particulière dans ce stade pourtant à moitié plein.



Une préparation différente ? Mes chevaux ont bénéficié de trois semaines sans concours avant de se rendre à Aix-la-Chapelle. Je voulais vraiment qu’ils y arrivent très frais. Ils étaient allés à l’extérieur sur un terrain en herbe afin de sauter la même configuration que le fameux double de bidets placé près du lac. Ils sont arrivés au CHIO sur un pic de forme. Un souvenir qui date de 2002Lorsque je travaillais pour le haras des M, en 2002, j’étais déjà allé à Aix pour voir Reynald (Angot, ndlr) avec Dollar dela Pierre. Il s’agissait d’une véritable découverte pour moi qui avait toujours entendu parl...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe