Le test de fond chamboule le classement à Boekelo, où la France s'accroche à sa quatrième place

Le CCIO 4*-L de Boekelo, aux Pays-Bas, conclut, ce week-end, le circuit des Coupes des nations en concours complet. Après le premier test, celui de dressage, la Grande-Bretagne avait pris les commandes, devant les États-Unis et l’Allemagne. À l’issue du cross, ce classement n’a pas changé, mais les résultats individuels ont, eux, été plus chamboulés. Côté français, les Bleus sont toujours quatrièmes, avec un peu plus de dix points de retard sur les Germaniques, mais n’ont plus le droit à l’erreur avec l’élimination de Camille Lejeune. En individuel, Sidney Dufresne est cinquième avec son génial Trésor Mail.



article-block1

Benjamin Massié et Climaine de Cacao.

© FEI/Libby Law

La compétition se poursuit à Boekelo, terrain de jeu des complétistes ce week-end à l’occasion de la dernière épreuve CCIO 4*-L de la saison. Après le dressage, qui s’est tenu jeudi 8 et vendredi 9 octobre, le test de fond a débuté samedi dès 11 heures. Parti en ouvreur, le Tricolore Benjamin Massié a bouclé un parcours impeccable, aux rênes de sa belle Climaine de Cacao. Le couple n’a accusé qu’une toute petite seconde de retard sur le temps idéal de dix minutes et seize secondes et a alourdi son score de 0,4 point seulement. Cela porte le total du duo à 36,5 et lui permet de signer une très belle remontée au classement en gagnant plus de trente places !

Les choses se sont ensuite compliquées pour les Bleus. Gireg Le Coz a tout d’abord essuyé une dérobade avec Caramel d’Orchis, synonyme de vingt points de pénalité. Figurants désormais en fin de tableau avec 71,2 points, les deux complices sont out pour un classement individuel mais pourront encore servir la France, demain, pour le concours hippique. Ce ne sera, en revanche, pas le cas pour Camille Lejeune. En selle sur Dame Decoeur Tardonne, huit ans seulement, le Français n’a pu éviter trois refus, sur les obstacles 5, 11c et 27. Le binôme a donc vu la compétition s’arrêter prématurément... Dernier à s’élancer pour le clan tricolore, Sidney Dufresne a donné un peu d’air aux siens grâce à son expérimenté Trésor Mail, médaillé de bronze collectivement aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, en 2018. Les deux vétérans de cette équipe présentant beaucoup de sang neuf n’ont fait qu’une bouchée du cross du jour, signant l’un des onze “maxi” du jour. En individuel, le duo remonte au cinquième rang avec un total de 26,2, à moins de deux unités de la tête, détenue par l’Allemande Sophie Leube et Jadore Moi. Par équipe, la France conserve la quatrième place mais n’aura pas le droit à l’erreur demain, d’autant plus qu’avec son total de 133,9 points elle comptabilise déjà 10,6 points de retard sur les Germaniques.

À noter également les belles performances individuelles d'Arthur Marx, "maxi" avec Church'Ile et vingtième au provisoire, et de Barbara Sayous, sans-faute aux obstacles avec sa fidèle Opposition Filmstar, dix-sept ans. 



Les Britanniques encore et toujours hégémoniques

article-block3

William Fox-Pitt colle aux trousses de Sophie Leube en individuel et tient la tête avec son équipe nationale !

© FEI/Libby Law

La Mannschaft a pu compter sur sa leader, Sophie Leube, facile aujourd’hui aux rênes de sa fille de Conthargos, Jadore Moi, troisième d’un 4* long début novembre 2020, à Pratoni del Vivaro, où auront lieu les Mondiaux l’an prochain. Si la paire féminine conserve ses points du dressage, soit 24,4 pénalités, ce n’est pas le cas d’Ingrid Klimke. Présente avec sa jeune Equistro’s Siena Just Do It, la championne d’Europe 2019 a écopé de vingt points de pénalités sur l’élément 11c, en plus de plusieurs secondes de temps dépassé. Malin Hansen-Hotopp a franchi correctement tous les obstacles, ne concédant que du temps, tandis que Heike Jahncke a fait partie des onze éliminés du jour. Comme pour la France, chaque barre renversée s’ajoutera au compteur du collectif, qui s’élève pour l’instant à 123,3 points.

Devant, l’Angleterre et les États-Unis sont un ton au-dessus. Toujours hégémoniques, les Britanniques sont en passe de s’offrir une énième victoire cette saison, après avoir déjà triomphé aux Jeux olympiques de Tokyo et aux Européens d’Avenches, il y a deux semaines à peine. Menées par William Fox-Pitt, dont le palmarès n’est plus à présenter, Nicola Wilson, championne d’Europe en titre et Izzy Taylor, tous trois “maxi”, les troupes anglaises sont aux commandes et n’ont pas alourdi leur total de 80,8 points. James Rushbrooke a même eu le privilège de laisser échapper quelques points de temps, qui n’ont pas eu d’incidence finale. Quatrième après le premier test, William Fox-Pitt est également remonté au deuxième rang avec Grafannacht et talonne Sophie Leube avec 24,9 au compteur.

Malgré l’élimination de Matthew Flynn, les Américains tiennent bon et comptent 84,7 points au total des deux premières épreuves. Grâce à Tamra Smith, rentrée avec deux secondes de retard mais sans-faute du cross aux commandes de Danito et troisième en individuel (25,5), les États-Unis peuvent encore y croire. Sydney Eliott, “maxi” sur ce test de fond, est sixième avec GC Diamantaire, juste derrière Sidney Dufresne et devant l’impressionnante Alina Dibowski, qui conserve sa note du dressage pour sa première à ce niveau à à peine vingt et un ans. Deuxième avant cette épreuve, Tim Lips a été rétrogradé en milieu de tableau, après avoir concédé plusieurs secondes de temps dépassé avec Lady Chin van't Moerven Z, qu’il présente pour la première fois sur la scène internationale. 

Demain, l’inspection des chevaux puis le test de saut d’obstacles pourraient encore réserver son lot de surprises. Derrière la France, seuls les collectifs irlandais (153,1), belge (167) et néerlandais (177,8) restent en lice, la Suède et l’Italie étant hors course après l’élimination de l’un de leurs pilotes. 

Les résultats complets par équipe ici.
Les résultats complets en individuel ici.