Les champions de France au sommet de leur art à l’Hubside Jumping de Grimaud

Alors que la piste azuréenne accueille, depuis hier, son ultime semaine de compétition de l’année avant le début de la saison indoor, les cavaliers engagés dans le CSI 5* de l’Hubside Jumping de Grimaud ont visiblement le couteau entre les dents. En début d’après-midi, le couple champion de France en titre, bien que sacré en 2019, formé par Benoit Cernin et Uitlanders du Ter, s’est emparé de l’épreuve majeure du jour, cotée à 1,55m. Le Brésilien Eduardo Pereira de Menezes et l’Allemande Sophie Hinners ont complété le podium.



S’il est bien un cavalier qui peut concurrencer la fusée Épaillard au jeu de la vitesse et du nombre de victoires, c’est bien Benoit Cernin, de la même trempe que le Normand, toutes proportions gardées. En selle sur Uitlanders du Ter (SF, Clinton x Hurlevent), son fidèle compagnon de route, avec lequel il évolue depuis 2015, le Rhônalpin s’est imposé avec la manière cet après-midi dans l’épreuve à 1,55m du CSI 5* de l’Hubside Jumping de Grimaud. Après un premier parcours sans encombre, la paire a signé un barrage vierge de toute pénalité. Mené d’une main de maître par son fin cavalier, le fils de Clinton s’est imposé grâce à un chronomètre de 42’’14. Il s’agit ici de la deuxième victoire du couple cette année, huit mois après celle acquise lors d’une épreuve à 1,45m lors d’un CSI 2* à Royan. Pour autant, le champion de France 2019 est un habitué des premières places, notamment lorsqu’il est associé au jeune Cookie de Vesvre (SF, Dollar Dela Pierre x Drakkar des Hutins).
Eduardo Pereira de Menezes a fini deuxième aux rênes de H5 Chaganus (OS, Chacco-Blue x Carthago), son partenaire des Jeux panaméricains de Lima en 2019. Le couple, vainqueur d’un Grand Prix CSI 3* à Knokke en juillet dernier, a bouclé son barrage sans pénalité mais en 42’’92 “seulement”. L’Allemande Sophie Hinners et François-Xavier Boudant ont complété le podium. Associée à Galanda Mara TH (KWPN, Lexicon x Animo), qui participait ici à sa deuxième épreuve de ce niveau, l’amazone de vingt-quatre ans a déroulé deux superbes parcours vierges, dans le même temps (43’’59) que le Normand, en selle sur son Brazyl du Mézel (SF, Haloubet de Gorze x Apache d’Adriers), propulsé sur le devant de la scène après la vente de Cicave du Talus. Ce couple s’était déjà adjugé un Grand Prix CSI 4* à Valence en août, avant de terminer onzième d’un Grand Prix CSI 5* en septembre à Grimaud.
Sur ce parcours délicat dessiné par Cédric Longis, de nombreux couples se sont heurtés aux différentes difficultés imposées, à l’instar de Martin Fuchs, pénalisé de seize points avec Conner Jei (Holst, Connor 48 x Cosimo) mais également de Bruno Garez et Philippe Rozier, sortis de piste avec un total de neuf points en selle sur leurs chevaux de tête United Sunheup (SF, Balougran x Brett Saint Clair) et Le Coultre de Muze (BWP, Presley Boy x Vigo d’Arsouilles). Au total, seuls sept couples sur les quarante engagés sont sortis sans pénalité de ce parcours.

“Uitlanders est arrivé dans mes écuries à cinq ans et cela fait déjà huit ans que nous évoluons ensemble. C'est un entier avec énormément de tempérament, et cela nous cause parfois quelques problèmes. Ici, à l’Hubside Jumping de Grimaud, nous avons dû changer de boxe à plusieurs reprises ces deux dernières semaines car il cassait tout!” a expliqué, amusé, Benoit Cernin avant d'ajouter, “je dois avouer que j’ai eu un peu de chance sur ce barrage, nous avons tutoyé les barres plusieurs fois… Nous avons eu un bon parcours, la dernière ligne était vraiment technique, tout comme l’enchaînement triple en numéro cinq – oxer en numéro six, c'est une bonne préparation pour le Grand Prix.”



Eduardo Menezes en feu!

Si quatre paires se sont partagé le podium, on a compté un cinquième double sans-faute, œuvre du Britannique Guy Williams et Cicero II (KWPN, Cicero Z x Guidam). La Suédoise Petronella Andersson a écopé de quatre points de pénalité au barrage, s’octroyant tout de même une belle sixième place aux rênes de la jeune Halito O (KWPN, Eldorado van de Zeshoek x Heartbreaker), neuf ans seulement. Quant à Simon Delestre, également barragiste, il n’a pu éviter deux barres de son petit génie Hermès Ryan des Hayettes (SF, Hugo Gesmeray x Ryon d’Anzex), toujours en forme à seize ans et septième de cette épreuve. Belle neuvième place de Mégane Moissonnier sur son surpuissant Cordial (Holst, Casall x Chicago Z), pénalisé d’un point de temps. La paire a occupé la place.  
Dans l’épreuve à 1,50m qui a suivi, la victoire n’a pas échappé à Eduardo Menezes, cette fois en selle sur H.Big Action, un étalon KWPN petit-fils du champion olympique Big Star. La paire a conclu son parcours avec un chronomètre de 38’’19. Dans cette Spéciale en Deux Phases réunissant quarante-quatre couples, le Belge Wilm Vermeir s’est octroyé la deuxième place avec la complicité de la jeune Hotshot, neuf ans également (KWPN, Carembar de Muze x Calido I) grâce à un chronomètre de 38’’42. Décidément en feu aujourd’hui, Eduardo Menezes a placé sa deuxième monture, Calypso des Mathis (SF, Padock du Plessis) au troisième rang (39’’21). Quant à Simon Delestre, il a signé la meilleure performance française aux rênes de du jeune I Amelusina R 51 (KWPN, Dexter R x Chin Chin), huit ans seulement (42’’97)! 

Les résultats ici  

Les résultats ici