Comment bien gérer le poil de son cheval pendant l’hiver

À l’approche de l’hiver, les équidés “font du poil”, leur corps étant constitué de manière à résister au froid imminent. Toutefois, cette propension à se transformer en ours la moitié de l’année ne facilite pas leur gestion au quotidien lorsqu’ils sont au travail. C’est pourquoi la majorité sont tondus et/ou couverts, en fonction de la température et de leur lieu de vie. Pourquoi, quand et comment tondre et couvrir nos chevaux de façon efficace et optimale?



Nos chevaux sont naturellement capables de s’adapter aux conditions climatiques en “faisant du poil” à la demande, au fur et à mesure de la baisse des températures. Leur pelage érectile enfermera une couche d’air isolante, et un poil sain drainera l’excès d’eau. Par conséquent, un cheval en bonne santé vivant au pré et disposant d’un abri n’a, en soit, pas besoin de couverture. En effet, les chevaux sont présents sur l’ensemble du globe et savent s’adapter à tout type de climat. On trouve ainsi des chevaux en zones froides, pouvant supporter des températures jusqu’à - 60°C, comme en Sibérie ou en Islande. Même si pour les cav...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe