Anna Lena Schaaf et Kevin McNab en route vers un premier sacre au Lion, où la France et la Grande-Bretagne n’ont pas dit leur dernier mot

Demain au Lion-d’Angers, Anna Lena Schaaf et Kevin McNab tenteront d’ajouter à leur palmarès un premier titre planétaire au terme des championnats du monde de concours des chevaux de six et sept ans. Aujourd’hui, ils ont été les héros de cross courus devant 40.000 personnes! En tête avec Lagona 4 et Cute Girl, l’Allemande et l’Australien devront toutefois se montrer solides lors de l’hippique sous peine de voir ce sacre leur échapper, la première au profit d’un Français et le second au profit d’une Britannique. Compte tenu des écarts, tout reste possible.



Quelle magnifique journée de sport! La crème des futurs champions de concours complet, montés par quelques-uns des tout meilleurs cavaliers du monde, mais aussi par de jeunes loups aux dents longues. Des parcours qui font l’honneur du chef de piste français Pierre Michelet, mais aussi de toute une filière artisanale de constructeurs d’obstacles pour lesquels le Mondial du Lion-d’Angers est tout à la fois un écrin pour laisser libre cours à leur créativité et une vitrine de leur excellence, inégalée sur la planète. Un ciel bleu et un temps automnal parfaitement tempéré.

Et 40.000 personnes. Oui, 40.000! Des mordus d’équitation, bien sûr, venus de toute la France et d’au-delà, mais aussi – et peut-être surtout – du grand public, du peuple, celui que l’équitation ne touche que lors de quelques rares événements, dont le CCI 5*-L de Pau, programmé le week-end prochain en Béarn, et les Jumpings de La Baule et Dinard, entre autres. Cette marée humaine, qui avait si cruellement fait défaut l’an passé à ce Mondial, disputé à huis clos compte tenu de la pandémie de Covid-19, est le fait majeur de cette troisième journée de compétition, tant elle donne de ce sens à ce magnifique sport. Pour ceux qui l’auraient raté cette année, notez ce rendez-vous à votre agenda de 2022. Il est tout simplement immanquable, et organisé avec un professionnalisme qui n’a rien à envier à celui des Britanniques à l’œuvre à Badminton. 

Ce matin, le cross des six ans a ouvert ce grand jour. À l’issue de celui-ci, le top six est resté inchangé, et les sept premiers se tiennent en moins de quatre points d’écart entre eux, soit une faute au saut d’obstacles, programmé demain matin. Vingt-trois des quarante-cinq couples au départ sont rentrés aux écuries dans le temps imparti et sans faute aux obstacles, dont Lagona 4 (OS, Lavagon x Cartani 4), qui tient toujours la tête avec l’Allemande Anna Lena Schaaf, créditée de 25,8 points, suivie de Fair Lady des Broucks (26,5, SF, Upsilon x Chin Chin), Fibonacci de Lessac*HDC (26,8, SF, Carinjo x Bright Silver, Ps) et Chintonic 3 (27,9, Han, Contendro I x Heraldik, Ps), les excellents partenaires de Thomas Carlile, Nicolas Touzaint et la championne olympique allemande Julia Krajewski. Fabrice Saintemarie et Faisons un Rêve (SF, Adzaro de l’Abbaye x Tinka’s Boy) pointent au onzième rang (31,9). La seconde inspection vétérinaire est prévue à 9h, suivie du test hippique, à partir de 11h. 

article-block2

© PSV Morel/Mondial du Lion



Héloïse Le Guern transportée consciente à l’hôpital

Dans le championnat des sept ans, le cross a davantage remanié la hiérarchie, mais de façon tout à fait raisonnable. Ayant affaire à des cracks en devenir, Pierre Michelet veille toujours à éviter les juges de paix et défis qui pourraient laisser de mauvais souvenirs dans la mémoire des jeunes athlètes. L’Australien Kevin McNab a conservé la tête des opérations avec Cute Girl (Holst, Coventry x Clearway), toujours créditée de ses 26,9 points de pénalité, comme douze autres des cinquante-huit concurrents en lice. Deuxième hier, Laura Collett l’est encore ce soir avec Heads Up (ISH, OBOS Quality 004 x Lux Z), comptant 27,4 points. Troisièmes après le dressage, Hayden Robert Hankey et Outback (Trak, Duke of Hearts, Ps x Sixtus 33) sont descendus au septième rang pour avoir dépassé le temps imparti de cinq secondes (29,4). Cela a permis à trois autres Britanniques, Selina Milnes, Sarah Bullimore et Oliver Townend, de remonter aux trois, quatre et cinquième rang avec Cooley Snapchat (27,5, ISH, Kannan x VDL Arkansas), Evita AP (27,9, OS, Con Air x Flyinge Electro) et Cooley Rosalent (27,9, ISH, Valent x Roselier).

Au mérite de leur cross parfaits, les deux meilleurs Français, Karim Laghouag et Arnaud Boiteau, sont douze et treizième sur Embrun de Reno (32,9, SF, Eliott MC x Tamaris des Étangs) et Enpleincœur Tardonne (33,1, SF, Lando x Contender), tout comme Astier Nicolas, quinzième sur Cooley Nutcracker (34,5, ISH, Tolant R x Cobra), et Sebastien Chemin, vingtième sur Esperenzo (38,3, SF, Lully Rocio x Skippy III). Belles performances de Benjamin Massié et Alexis Goury, pénalisés de trois et deux secondes de temps dépassé sur Édition Fonroy (34,5, SF, L’Arc de Triomphe x Quick Star) et Elastic Girl Blanche (35,2, SF, Canturo x Banboula du Thot). Quant à Julie Simonet, elle a concédé 16,4 points de temps sur Elton des As (50,4, SF, Canturo x Saphir d’Elle). Neuvièmes hier, Étoile de Béliard (SF, Upsilon x Barbarian) et Thomas Carlile ont essuyé un refus cet après-midi sur le cottage Forestier, concédant 25,2 points et chutant à la vingt-neuvième place. 

Ce cross fut plus dur pour Sébastien Cavaillon, pénalisé de 39,2 points, dont un refus, avec Elipso de la Vigne (74,4, SF, Arko x Duc du Hutrel), sa compagne Julie Bordenave, éliminée sur Black Pearl (Z, Black Jack x Gentleman Platière), tout comme Benjamin Massié sur Casanova de Bel Air (Z, Cassaro x Caritano), et Héloïse Le Guern, qui a chuté avec sa jument Carentina d’Orvaux (Z, Cantucky x Estérel des Bois) sur l’obstacle numéro 19, deuxième élément du Cottage Forestier. La cavalière de vingt-trois ans, installée à Mûrs-Érigné, non loin du Lion-d’Angers, dans le Maine-et-Loire, a immédiatement été prise en charge par l’équipe d’urgentistes présente sur place. Consciente, elle a été évacuée vers le CHU d'Angers. “Carentina est rentrée aux écuries et se porte bien”, selon les termes employés par les organisateurs. “Nous donnerons des nouvelles d’Héloïse dès que possible.”

GRANDPRIX souhaite un prompt rétablissement à la jeune cavalière.

Demain, les tests hippiques du Mondial du Lion sont restransmis en direct sur GRANDPRIX.tv
Tous les résultats