Anna Lena Schaaf impose Lagona 4 dans le Mondial des six ans, où Nicolas Touzaint a brillé avec Fibonacci de Lessac*HDC

Lagona 4 est la nouvelle championne du monde des chevaux de six ans. La jument OS s’est imposée ce midi dans le cadre du Mondial du Lion, qui s’achève dans quelques heures en Maine-et-Loire, sous la selle d’Anna Lena Schaaf. L’Allemande a tenu bon lors de l’hippique, devançant d’un point Fibonacci de Lessac*HDC, le partenaire de Nicolas Touzaint, et de près de six points Bonmahon Chelsea, monté par l’Italienne Rebecca Chiappero.



Le premier des deux championnats du monde organisé ce week-end au Lion-d’Angers, en Maine-et-Loire, a livré son verdict ce midi sur la grande arène ensablée du merveilleux Parc départemental de l’Isle-Briand. Il s’agit du Mondial des chevaux de six ans, de concours complet bien sûr. La victoire n’a finalement pas échappé au couple qui tenait la barre depuis la première des deux sessions de dressage. Celui-ci est formé par Lagona 4 (OS, Lavagon x Cartani 4), jument née en Allemagne chez Theodor Sporkmann, et Anna Lena Schaaf. Double médaillée d’or aux championnats d’Europe Poneys de 2016 à Aarhus avec Pearl 98 puis aux championnats d’Europe Juniors de 2019 à Maarsbergen avec Fairytale 39, à nouveau en or par équipes et en argent en individuel cet été aux Européens Jeunes Cavaliers de Segersjö, en Suède, cette cavalière, âgée tout juste de vingt ans, a tenu bon ce midi. Devant des tribunes, permanentes et temporaires, archicombles, la dernière concurrente en lice a signé un sans-faute dans le temps et avec une maîtrise qui impose le respect, terminant avec 25,8 points de pénalité.

À l’arrivée, et pendant de longues minutes, elle n’a pas caché son émotion, immense, de remporter un premier titre en Seniors. “C’est génial, je n’ai pas d’autre mot. Lagona est restée super concentrée durant tout son parcours aujourd’hui. Elle a semblé prendre beaucoup de plaisir tout au long du concours, tout en conservant une volonté de fer de donner le meilleur d’elle-même. Elle a été brillante”, s’est réjouie la cavalière, qui participe pour la première fois au Mondial du Lion. “Je n’avais encore jamais concouru dans un tel endroit et avec tant de spectateurs au bord du cross hier et encore autour de la piste aujourd’hui. C’est dingue. En selle, j’ai vraiment essayé de me concentrer sur ce que j’avais à faire. Et une fois la ligne d’arrivée franchie, j’ai laissé éclater la joie que j’avais en moi pour la partager avec ce super public. J’ai pris un plaisir dingue, et ma jument aussi!”

Si le cross de ce championnat des six ans n’avait pas été très sélectif, force est de constater que le test hippique, dessiné par Jean-Pierre Cosnuau le fut, seuls six de quarante-deux couples signant un sans-faute dans le temps. Cette performance a permis à la Suédoise Louise Romeike et Madame d’Engelbourg (Z, Mylord Carthago x Diamant de Semilly), qui ont conservé leurs 33,7 points du dressage, de remonter de la dix-sept à la neuvième place, et à Nicolas Touzaint, en communion totale avec le public, “SON” public, de se hisser de la trois à la deuxième place (26,8) avec Fibonacci de Lessac*HDC (SF, Carinjo x Bright Silver, Ps), hongre approuvé avant sa castration, auteur d’un parcours très convaincant après une entame un peu sportive pour son cavalier.



L’hippique des sept ans à suivre en direct sur GRANDPRIX.tv

Pénalisés seulement d’une, deux et cinq secondes temps dépassé, Dourough Ferro Class Act (ISH, S Creevagh Ferro x OBOS Quality 004), l’étalon Bonmahon Chelsea (ISH, Chellsini x Ramiro B) et CIL Dara Dallas (ACE, Diarado x Koyuna Quarterback), hongre né en Australie, sont remontés aux rangs sept et trois sous la selle de l’Irlandaise Sarah Ennis (31,7), de l’Italienne Rebecca Chiappero (32,4) et de l’Australienne Isabel English (31,9). Pénalisées d’une faute, la championne olympique allemande Julia Krajewski, la Britannique Izzy Taylor et la Néo-Zélandaise Caroline Powell ont fini cinq (31,9), six (32) et huitième (32,9) avec Chintonic 3 (Han, Contendro I x Heraldik, Ps), propre frère du crack Fischer Chipmunk FRH, Jane Timmis (ISH, Puissance x Courage II) et CBI Aldo (ISH, Goodluck VDL x Ramon).

Ayant eux aussi concédé une petite faute en début de parcours, Fabrice Saintemarie et Faisons un Rêve (SF, Adzaro de l’Abbaye x Tinka’s Boy) ont fini onzièmes (35,9), tandis que Thomas Carlile et Fair Lady des Broucks (26,5, SF, Upsilon x Chin Chin), deuxièmes au provisoire, ont été relégués à la dix-septième place en raison de trois fautes sur les obstacles 3, 4a et 4b du premier double. Dure édition 2021 pour le Toulousain établi dans la Sarthe, multi médaillé au Lion-d’Angers, qui avait déjà essuyé un refus très inattendue d’Étoile de Béliard (SF, Upsilon x Barbarian) lors du cross des chevaux de sept ans.

Le test hippique du Mondial des sept ans, retransmis en direct sur GRANDPRIX.tv, débute à 14h30.

Les résultats