Cette fois, Kevin McNab et Cute Girl ont trouvé le chemin de la victoire au Lion-d’Angers

Cute Girl a été sacrée championne du monde des chevaux de sept ans de concours complet avec Kevin McNab, cet après-midi au Lion-d’Angers. Éliminés l’an passé en raison d’une erreur de parcours lors du cross, l’Australien et la jument Holsteiner appartenant à la Scuderia 1918 ont cette fois tenu bon jusqu’au bout. Outback et Cooley Snapchat ont complété le podium avec les Britanniques Laura Collett et Selina Milnes. Le meilleur Français, Karim Laghouag, s’est classé dixième sur Embrun de Reno.



En 2020, lors de la si particulière édition du Mondial du Lion disputée à huis clos, Covid-19 oblige, Kevin McNab et Cute Girl (Holst, Coventry x Clearway), alors troisièmes au classement provisoire du championnat du monde de concours complet des chevaux de six ans, avaient été éliminés du cross en raison… d’une erreur de parcours. En effet, l’Australien et sa bien nommée Holsteiner avaient sauté un obstacle du parcours du championnat des sept ans, d’un niveau supérieur… Même si cela n’avait en rien entaché la progression de Cute Girl, un bon cavalier comme lui s’en veut toujours de ce genre d’étourderies… Aussi, cette année, l’Océanien installé en Angleterre a-t-il traversé la Manche avec la ferme intention de se racheter.

Au terme de quatre magnifiques journées de sport, force est de constater qu’il y est parvenu puisque le couple harmonieux qu’il forme avec la grise, propriété de la Scuderia 1918, a conservé ses 26,9 points concédés vendredi au dressage. Seuls quatre autres couples ont signé un double sans-faute lors du cross d’hier et de l’hippique d’aujourd’hui : la Britannique Laura Collett et Outback (Trak, Duke of Hearts, Ps x Sixtus 33), excellents deuxièmes avec 27,4 points, la Britannique Gemma Tattersall et Johan-Some (KWPN, Lexicon x Rabiat), quatrièmes (29,8), Karim Laghouag et Embrun de Reno (SF, Eliott MC x Tamaris des Étangs), dixièmes et meilleurs français (32,9), qui ont fait vibrer les tribunes pleines à ras bord de l’arène ensablée du Parc départemental de l’Isle-Briand, ainsi que la Belge Tine Magnus et Dia van het Lichterveld (Z, Diamant de Semilly x Canadian River), douzièmes (34,1). D’autres sont passés tout près cet exploit, à l’image de la Britannique Selina Milnes et Cooley Snapchat (ISH, Kannan x VDL Arkansas), troisièmes (28,3), qui n’ont concédé que deux secondes de temps dépassé cet après-midi, du Britannique Hayden Robert Hankey et Heads Up (ISH, OBOS Quality 004 x Lux Z), cinquièmes (29,8), qui n’ont lâché que cinq secondes hier et une seule aujourd’hui, et de la Britannique Izzy Taylor et Cooley Rules (ISH, Beach Ball x Aldatus), sixièmes (30,8), lestés seulement d’une petite seconde hier, parmi d’autres.



Benjamin Massié et Édition Fonroy régalent le public

Si les sujets de Sa Gracieuse Majesté la reine Élisabeth ont fait montre d’une outrageuse domination, que seul Kevin McNab a su contrecarrer, les Bleus ont connu des fortunes diverses dans ce championnat. Outre Karim, Benjamin Massié s’est illustré postivement, ne lâchant que trois secondes au cross et rien à l’hippique sur Édition Fonroy (34,5, SF, L’Arc de Triomphe x Quick Star), treizième (34,5). Sans une faute concédée sur le dernier oxer, au terme d’un tour un peu acrobatique, Arnaud Boiteau et Enpleincœur Tardonne (SF, Lando x Contender), seizièmes (37,1), auraient fini aux portes du top dix. Même faute pour Alexis Goury et Elastic Girl Blanche (35,2, SF, Canturo x Banboula du Thot), dix-neuvièmes (39,2). Le vertical 8 a cédé au passage d’Astier Nicolas, qui a pourtant préparé son abord avec Cooley Nutcracker (ISH, Tolant R x Cobra), dix-huitième (38,5). Enfin, trois secondes ont privé de clear round Sébastien Chemin, vingtième (39,5) sur Esperenzo (SF, Lully Rocio x Skippy III), qui était remonté de trente places hier. Ayant accusé une petite faute cet après-midi, Julie Simonet a fini vingt-cinquième (54,4) sur Elton des As (SF, Canturo x Saphir d’Elle), ayant pris son temps hier. Pénalisés de 39,2 points, dont un refus, au cross, Sébastien Cavaillon et Elipso de la Vigne (74,4, SF, Arko x Duc du Hutrel) en ont fini sur un quasi-sans-faute. Enfin, après avoir refusé hier, Étoile de Béliard (SF, Upsilon x Barbarian), la partenaire de Thomas Carlile, n’a pas été présentée ce matin à la seconde inspection vétérinaire.

Les résultats