“Je ferai tout mon possible pour participer aux Jeux olympiques de Paris”, Andrew Hoy

À soixante-deux ans, et présent au plus haut niveau depuis plus de quarante ans, Andrew Hoy n’a pas fini de faire parler de lui. Pour preuve, il a décroché aux Jeux olympiques de Tokyo - sa huitième olympiade! - la médaille d’argent au sein de l’équipe australienne et le bronze individuel avec son Anglo-Arabe, Vassily de Lassos. Pour GRANDPRIX, le pilote tire le bilan de son expérience japonaise et évoque les années à venir, avec Paris 2024 en ligne de mire.



Comment allez-vous? Dans quel état d’esprit êtes-vous, un mois après votre retour de Tokyo? Je vais bien! À mon retour du Japon, je suis vite revenu à ma vie ordinaire, et je suis actuellement très occupé. Je passe le plus clair de mon temps à monter à cheval, c’est-àdire à faire ce que j’aime, et c’est pour moi un grand bonheur. Par ailleurs, aucun des chevaux qui composent mon écurie ne sait ce que j’ai accompli à Tokyo, de sorte que la vie doit continuer. En ajoutant à cela le fait que les enfants (Andrew est père d’une fille, Philippa, et d’un garçon, Oscar, nés en 2017 et 2019 de son union avec Stefanie Strobl, devenue son...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe