“Notre position dans le mouvement olympique sort renforcée des Jeux de Tokyo”, Ingmar de Vos

De dimanche à mercredi prochain, Ingmar de Vos vivra sa septième assemblée générale de la Fédération équestre internationale dans son costume de président, poste auquel il avait été élu en décembre 2014. Cet automne, le Belge a accordé un long entretien à GRANDPRIX, répondant à de nombreuses questions ayant trait au sport et à sa gouvernance. Dans ce premier épisode, il évoque le présent et le futur du circuit FEI Longines des Coupes des nations, et livre son bilan des Jeux olympiques, restant persuadé du bien-fondé des nouveaux formats de compétition.



L’avenir des Coupe des nations FEI Longines fait à nouveau l’objet de discussions. Cette magnifique série, réunissant encore bon nombre de beaux CSIO de tradition, a particulièrement souffert des crises sanitaires. Comment la relancer en 2022? Les dotations de leurs épreuves par équipes pourront-elles augmenter, comme les cavaliers et propriétaires l’appellent souvent de leurs vœux?Comme tous les autres concours, les CSIO ont beaucoup souffert, non seulement de la pandémie de Covid-19 mais aussi de l’épizootie de HVE-1 (herpèsvirose équine de type 1, ndlr). La crise a été difficile pour tout le monde, bousculant l’application des règles de qualification pour...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe