James Wilson signe sa plus belle victoire à Vilamoura, où les Bleus ne passent pas le cut

God Save The Queen a résonné cet après-midi à Vilamoura en l’honneur de James Wilson, lauréat de la plus belle épreuve de sa vie. Avec Imagine de Muze, il a surclassé cinquante-neuf concurrents, dont des Bleus pas au meilleur de leur forme. 



À vingt-sept ans, James Wilson a signé la plus belle victoire de sa jeune carrière cet après-midi en s’imposant dans le Grand Prix du CSIO 3* de Vilamoura. Deuxième du Grand Prix CSI 3* de Maubeuge en septembre avec L’Amour (HANN, Lordanos x Acorado), le Britannique a cette fois enfoncé le clou avec la grande et élancée Imagine de Muze (BWP, Nabab de Rêve x Chin Chin), parvenant à utiliser sa grande galopade au barrage. Formée par ses compatriotes Emma Stoker et Heather Larson, la jument née chez Joris de Brabander a rejoint les écuries de James Wilson en novembre 2017. Tous deux ont déjà signé un double zéro dans la Coupe des nations du CSIO 5* de Saint-Gall en juin 2019 et terminé quatrièmes des Grands Prix secondaires des CSI 5*-W de Malines et Londres la même année. 

Un temps en tête de l’épreuve, la Suédoise Linda Heed a dû s’avouer vaincue, terminant à cinquante-quatre centièmes de la tête avec Decurio (HANN, Diarado x Cornet Obolensky). Partie en début de barrage, l’Allemande Sophie Hinners a elle aussi tenu les rênes de l’épreuve brièvement, mais conclut au troisième rang avec Concordia 49, une fille de Colorit avec une mère par San Patrignano Cassini. À domicile, Francisco Rocha s’est quant à lui placé au pied du podium avec Lanzarote de Muze (BWP, Clinton x Heartbreaker). Dernier à prétendre à la victoire dans un barrage à dix, son compatriote Duarte Romao qui est installé en Normandie a vu ses rêves de succès s’envoler après une première faute sur l’obstacle initial du barrage avec Calvin de Beaufour (Nabab de Rêve x Feinschnitt I vd Richter)

Du côté des Bleus, l’épreuve n’a pas été une formalité puisqu’aucun n’est parvenu à signer un sans-faute lors du parcours initial. Kevin Staut a été le meilleur Tricolore avec Bulgarie d’Engandou (SF, Vargas de Ste Hermelle x Calvaro), l’alezane que lui a confié Bruno Rocuet. Comme beaucoup, tous deux se sont fait piéger sur le vertical n°5 qui précédait le double. Malgré un bon début de parcours, Grégory Cottard a écopé de deux fautes dans le triple sur la prometteuse Cocaïne du Val (SF, Mylord Carthago x Si Tu Viens). Baptiste Coupérie et Edward Levy ont quant à eux quitté la piste portugaise avec douze points, respectivement sur Romany (AES, Diamant de Semilly x Vlan de Vergoignan) S&L Rocky (SF, Lamm de Fetan x Ephebe For Ever). L’épreuve a été plus compliquée pour Marie Demonte, qui a cumulé vingt-quatre points sur le jeune Manchester (BWP, Quidam de Revel x Codex), douzième du Grand Prix CSI 4* la semaine passée avec une faute.

Les résultats ici 

Dimanche, le deuxième point d’orgue du concours se tiendra à l’occasion de la Coupe des nations CSIO 3*, pour laquelle ont été sélectionnés les quatre couples suivants : 

- Grégory Cottard & Cocaïne du Val, propriété des Écuries de Wy et de la SAS GC Sport

- Marie Demonte & Manchester, propriété de l'Écurie du Herrin

- Edward Lévy & Catchar Mail, propriété de Bernard Pierre Le Courtois

- Marie Pellegrin & Boréale de Fondcombe, propriété de Philippe Prevost et de l'Écurie Galoubet