L’Europe perd une bataille, mais en sort grandie

À loccasion de lAssemblée générale de la Fédération équestre internationale, qui sest tenue à Anvers le 17 novembre, le principe des équipes de trois, en vigueur à Tokyo cet été, a été confirmé pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Malgré sa défaite, lopposition, menée notamment par lEurope, a toutefois gagné du terrain.



L’Europe du cheval de sport a perdu une bataille de plus dans la guerre froide qui l’oppose à la Fédération équestre internationale (FEI) au sujet des formats sportifs des épreuves olympiques et paralympiques. En effet, le principe des compétitions par équipes de trois couples dont tous les scores comptent, testé l’été dernier aux Jeux de Tokyo, avec plus ou moins de succès, s’appliquera à nouveau aux Jeux de Paris 2024, en saut d’obstacles comme en concours complet, dressage et para-dressage. Une fois de plus, la vague d’opposition, que les grandes fédérations du continent avaient initiée avec les cavaliers et propriétaires de chevaux dè...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe