Au Mans, Mathieu Billot prolonge son record et les frères Hurel célèbrent leur victoire en famille!

Étape finale du Grand National de saut d’obstacles, le Grand Prix Pro Élite du Mans, dans la Sarthe, est tombé dans l’escarcelle de Mathieu Billot, associé à H. Recordman du nombre de victoires sur le circuit fédéral, le Normand n’a toutefois pas pu doubler la mise puisque ce sont bien les frères Jérôme et Cédric qui ont terminé en tête du classement général cette année!



Quelques heures après la victoire de Charlotte Chalvignac dans la Reprise Libre en Musique de dressage, Mathieu Billot a lui vaincu la concurrence dans le Grand Prix Pro Élite de saut d’obstacles. Recordman absolu du nombre de victoires sur ce circuit fédéral - il en compte désormais quatorze! -, le Normand a une nouvelle fois surpassé ses adversaires cet après-midi, empochant les 15.000 euros promis au vainqueur. Aux rênes du court-nommé H., un fils de C Indoctro qu’il monte depuis cet été seulement, il a d’abord déroulé une première manche sans faute avant de dérouler un super barrage. Franchissant la ligne d’arrivée en 33“68, il est parvenu à abaisser le chronomètre de Cédric Hurel, qui était alors en tête, de quasiment une seconde!

Mais c’est bien ce dernier qui a inscrit son prénom, à côté de celui de son frère Jérôme, au palmarès des vainqueurs du Grand National! En effet, les deux frères Hurel, membres de l’équipe Ar Tropig - Or Vet, étaient en tête avec une avance de soixante-cinq points avant cette ultime étape. Si Jérôme n’a hélas pas su se qualifier pour la finale au chronomètre, concédant une faute sur la délicate sortie du triple avec Byron du Telman, Cédric est lui parvenu à représenter la fratrie au barrage, dont il a terminé quatrième sur l’excellent Fantasio Floreval Z, avec lequel il a remporté le Grand Prix du CSIO 3* de Vejer de la Frontera fin octobre. “Heureusement, j’ai pu compter sur la performance de mon petit frère!”, s’est réjoui, avec tendresse, Jérôme, qui avait déjà remporté le circuit fédéral à deux reprises en 2016 et 2019. “Le Grand National était un objectif pour nous, donc contrat rempli!”, se satisfait son benjamin, qui approche doucement mais sûrement le circuit international pour la première fois de sa carrière.



Pour une fois, Benoît Cernin s’incline

Lauréat d’un paquet de Grands Prix du Grand National, Benoît Cernin a cette fois-ci dû s’incliner. Signataire d’une superbe prestation au tour initial aux rênes de l’étalon Deuxcatsix d’Eglefin, le Rhônalpin a ensuite fait étalage de son talent de pilote lors du barrage, qu’il a bouclé sans faute en 33“95, avec 0“27 de différence par rapport à Mathieu Billot. On notera que le cavalier a également dû céder la priorité au classement général puisque l’écurie de l’élevage du Banney, dont il fait partie avec Paul Delforge, a terminé troisième, juste derrière l’écurie Equivallée - Haras national de Cluny, représentée par Marie Pellegrin et Cyril Bouvard. Accompagné de Britney du Banney, sa géniale fille de Marius Claudius, Paul Delforge a quant à lui pris une honorable troisième place après un double sans-faute bouclé en 34“53. De fait, le classement du trio de tête n’a pas bougé d’un pouce après cette ultime étape!

Parmi les prestations à relever, on citera celle d’Olivier Robert et Careca LS Élite. Ayant déjà fait ses armes avec Michel Robert, Pénélope Leprevost et Simon Delestre notamment, la fille de Carusso LS et de la championne d’Edward Levy Rebeca LS disputait son premier concours avec le Bordelais. Ce dernier, qui monte l’alezane pour le compte de Simon Delestre ce week-end comme il l’a indiqué à GRANDPRIX, a déroulé un beau sans-faute avant de finir huitième du barrage. On précisera qu’Olivier Robert montait sa partenaire du jour en filet simple, mors simple, sans éperon et sans martingale. Joli!

Les résultats ici