“Pedro m’avait envoyé des vidéos de Quabri juste après l’avoir acheté et je n’avais pas été séduit”, Jean-Maurice Bonneau (2/2)

Pilier depuis cinq ans du saut d’obstacles brésilien, auquel il vient d’offrir une médaille d’or par équipes aux Jeux panaméricains de Lima, et une précieuse qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo, Quabri de l’Isle figure sans aucun doute parmi les cracks les plus marquants de la décennie. Puissant et gracieux étalon au charisme incomparable, le Selle Français de quinze ans, pur produit de Normandie, doit une bonne partie de son succès à Pedro Veniss, un consciencieux cavalier qui a toujours cru en lui. Deuxième partie dun portrait d’un métronome au service du grand sport.



Le couple se forme petit à petit et effectue ses premiers pas en compétition en mai 2014 lors des CSI 3* de Maubeuge et du Touquet. Après à peine quatre parcours à 1,35m et 1,40m, Pedro Veniss sent poindre quelque chose. “En sortant d’une épreuve au Touquet, j’ai dit à Jean-Maurice Bonneau (sélectionneur national de l’équipe brésilienne de 2011 à 2015, ndlr) que nous serions prêts pour les JEM”, raconte l’intéressé. “Il m’a regardé, interloqué, en me rappelant que je venais de sauter 1,40m et que les Jeux auraient lieu dans trois mois! Cela semblait invraisemblable, mais j’avais un sentiment si particulier.” En fin d...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe