Après Madrid, Julien Épaillard part à l’assaut de La Corogne

Après leur double succès à Madrid il y a deux semaines, dans l’épreuve majeure du vendredi puis dans le Grand Prix Coupe du monde, Julien Épaillard et Billabong du Roumois se sont imposés hier soir dans la première épreuve phare du CSI 5*-W de La Corogne. D’une insolente facilité, le couple a de nouveau brillé en Espagne, devançant très largement l’Irlandais Michael Pender sur HHS Calais. Olivier Philippaerts et Miro ont pris la troisième place. Décidemment heureux en Galice, les Français ont (presque) tous brillé. Cocorico!



Jusqu’où iront Julien Épaillard et Billabong du Roumois (SF, Mylord Carthago x Papillon Rouge)? Imbattable à Gorla Minore, victorieuse à Saint-Lô et impériale à Madrid, la paire n’est visiblement pas décidée à laisser le moindre espace à ses concurrents à La Corogne. Pour quelque temps encore, ceux-ci devront se contenter d’une place secondaire, dans l’ombre du halo de lumière qui semble protéger le couple français. Ce soir encore, avec plus de cinq secondes d’avance, Julien et Billabong ont fait résonner la Marseillaise. Une habitude qui en deviendrait presque lassante, mais pas pour le couple, qui s’élancera sans doute dimanche avec un objectif: empocher un deuxième Grand Prix Coupe du monde consécutif. À dix ans seulement, le fils de Mylord Carthago a de qui tenir, et les passionnés n’ont certainement pas fini d’entendre parler de lui. 

Bien plus lent que le Normand (63’’54 contre 57’’93), Michael Pender est passé très loin de la victoire, mais que pouvait-il faire de mieux? En selle sur HHS Calais (ISH, Cavalier Royale x Obos Quality), l’Irlandais n’a cependant pas eu à rougir. Avec son hongre de dix ans, il a ajouté une nouvelle belle performance à son palmarès. Cette année, le couple avait déjà remporté un Grand Prix CSI 3* à Vilamoura et s’était classé troisième de l’épreuve majeure du vendredi au CSI 5* de Madrid il y a deux semaines, une nouvelle fois derrière… Julien et Billabong! Cette fois, Miro (BWP, Diamant de Semily x Kannan) a vu juste! Associé au Belge Olivier Philippaerts, le jeune BWP au pedigree de rêve s’est octroyé une belle troisième place ce soir grâce à un chronomètre de 63’’87. À neuf ans seulement, il a accroché un nouveau classement, le dixième sur ses onze dernières épreuves courues. 



Les Français en haut du tableau

Si le parcours proposé par le chef de piste espagnol Santiago Varela a semblé abordable à en croire le nombre de parcours parfaits, vingt-deux sur les quarante couples engagés, cela n’enlève rien aux performances des Tricolores, brillants sur ce tour à 1,55m. Meilleur Tricolore du Grand Prix CSI 5*-W d’Oslo, Julien Anquetin montre au fil des concours que son fidèle Gravity of Greenhill (BWP, Nabab de Rêve x Conterno-Grande) est bien de retour. À quinze ans, le BWP s’est classé sixième en 65’’88. Non loin derrière, Simon Delestre et le si particulier et énergique Cayman Jolly Jumper (SF, Hickstead x Quincy) ont empoché une belle huitième place (66’’54). Associé depuis deux semaines seulement, le couple compte 100% de réussite en compétition, ce qui laisse présager de bonnes choses entre le Lorrain et le digne fils d’Hickstead, qui a visiblement hérité de la fougue de son père.
Vainqueurs du Grand Prix du CSI 5* de l’Hubside Jumping de Ratières en août, Olivier Perreau et GL events Venizia d’Aiguilly (SF, Diamant de Semilly x Quick Star) ont accroché la dixième place. Grâce à un parcours parfait et un chronomètre de 67’’18, le couple a montré sa belle régularité. Dernier classé, le nouveau duo chouchou du public français, formé par Grégory Cottard et Bibici (SF, Norman Pré Noir x Nelfo du Mesnil), s’est baladé sur ce parcours. Avec un chronomètre de 67’’99, il a pris la douzième place. Philippe Rozier a connu moins de chance avec son LeCoultre de Muze (BWP, Presley Boy x Vigo d’Arsouilles), sorti de piste avec huit points.

Un peu plus tôt, l’Espagnol Eduardo Álvarez Aznar s’était emparé de l’épreuve d’ouverture à 1,45m. En selle sur Engerupgaard’s Cezanne (DWB, Balou du Rouet x Lucky Light), il a conclu son parcours en 55’’19. Julien Anquetin, avec Blood Diamond du Pont (SF, Diamant de Semilly x Arpège Pierreville), son complice du CSI 5* d’Oslo, s’est classé deuxième en 55’’64. Le local Jesus Garmendia Echevarria a complété ce podium aux rênes de Callias (Holst, Companiero x Casco), en 56’’32. À noter la cinquième place de Grégory Cottard et Cocaïne du Val (SF, Mylord Carthago x Si Tu Viens), en 57’’05.

Les résultats de la première épreuve
Les résultats de l’épreuve majeure