Alanine de Vains, la rage de vaincre

Alanine de Vains apparaît comme un diamant brut que le temps, l’expérience et la patience ont poli pour en extraire le meilleur. Depuis ses débuts, la jument de onze ans n’a cessé de prouver qu’elle était taillée pour la victoire. Associée depuis seulement un mois au Brésilien Cassio Rivetti, elle s’est imposée avec aisance voici neuf jours dans le premiers des deux Grands Prix CSI 5* disputés consécutivement à Thermal, en Californie. Dotée de nombreuses qualités, la Selle Français tient toute ses promesses et son tempérament de feu n’est pas étranger à son ascension fulgurante. 



Alanine de Vains (SF, Allegreto x Adelfos) est née le 10 mai 2010 au haras de Fougeray, à Bacilly, dans la Manche, propriété de l’Alsacien Christian Bihl. Compte tenu de son caractère bien prononcé et faute de personnel suffisamment qualifié pour prendre en main cette impétueuse baie, Alanine reste au pré à quatre ans, un âge auquel bon nombre de ses congénères débutent normalement leur formation sur les Cycles de la Société hippique française. “Je me rappelle l’un de ses premiers sauts avec mon cavalier maison de l’époque: elle volait”, se souvient l’éleveur, à qui le saut d’obstacles de haut niveau doit a...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe