“Je ne pense pas pratiquer le concours complet jusqu’à soixante ans”, Ugo Provasi (2/2)

Si cela fait déjà plus d’une décennie qu’Ugo Provasi s’invite régulièrement aux remises des prix du circuit du Grand National de concours complet et des internationaux européens, sa notoriété reste encore un zeste confidentielle auprès du grand public. Depuis douze ans, le cavalier de Saint-Arnoult-en-Yvelines ne démord pas du haut niveau, abordé aux rênes des trois chevaux ayant marqué sa vie et sa carrière: Kiproco des Nauves, Rafal de l’Éden et, plus récemment, Shadd’Oc. Bourreau de travail, le Francilien de trente-sept ans se fait une place grandissante dans cette équipe de France qu’il rêve de représenter dans les plus grands championnats. Deuxième partie.



Une première sélection tant attendue en grand championnat

Consécration de tous leurs efforts et de leur progression, une sélection pour représenter la France lors des championnats d’Europe d’Avenches, en Suisse, est attribuée à Ugo et Shadd’Oc en septembre. Après une excellente préparation avec le staff fédéral à Granville pendant plusieurs semaines, Shadd’Oc se blesse malencontreusement dans son box juste avant l’inspection vétérinaire, empêchant le couple de prendre part à la compétition. “Shadd’Oc va bien aujourd’hui”, précise Ugo. “Malheureusement, alors qu’il était en parfaite forme en début de semaine, il a fait un faux mouvement au box, certainement en...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe