Peut-on vraiment populariser le dressage?

Le dressage est-il condamné à rester réservé à un cercle d’initiés? Malgré plusieurs changements ces dernières années, notamment dans ses règlements, la discipline peine à coller aux évolutions d’une société de plus en plus demandeuse de spectacle et de sensationnel. A moins de renier son histoire et ses valeurs, difficile de lui imaginer un avenir “populaire”.



L’exercice ressemblait à un défi: demander à des étudiants dans une école dédiée aux métiers du sport de donner une image moderne à une discipline réputée “vieillotte” ou “ennuyeuse” afin de la rendre plus attractive pour les spectateurs et surtout pour les médias. Parmi plusieurs sports dont la pétanque ou le tir à l’arc, certains ont dû se pencher sur le cas du… dressage. Assez grisant de montrer une reprise de dressage à des jeunes pour qui l’essentiel de la culture sportive se résume au foot et même, plus précisément, au Paris Saint-Germain de Mbappé, Neymar et Messi. Imaginez-les en train de re...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe