Belissimo M, le prolifique germanique

C’est à Aix-la-Chapelle qu’il a conclu sa carrière sportive internationale il y a neuf ans. Comme un symbole, c’est aussi dans le temple du dressage mondial que Bella Rose 2, son meilleur produit et vice-championne olympique à Tokyo cet été avec Isabell Werth, tirera sa révérence l’an prochain. Prolifique étalon largement sollicité par les éleveurs, Belissimo M poursuit, à vingt-deux ans, son influence sur le haut niveau.



S’il aurait pu naître néerlandais en voyant le jour à quelques kilomètres, c’est pourtant bien à Kranenburg, en Rhénanie-du-Nord, en Allemagne, qu’est né Belissimo M (Rhein, Beltain x Romadour II), le 15 avril 1999. Dieter Niesar, son éleveur, accueille ce nouveau produit de sa poulinière Roxa (Rhein, Romadour II x Lucius, Ps). Alors âgée de dix-huit ans, la jument primée d’État n’a plus à prouver la qualité de sa production. Elle a en effet déjà donné naissance à Ambra 30 (Rhein, Amant I), la mère de l’étalon Cinamant K (Rhein, Carte d’Or) et d’Arabella (Rhein, Boss), performante jusqu’au nive...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe