Trois questions à Bruno Rolo, inventeur de l’Exo-spine, la selle du futur

Bruno Rolo, designer et concepteur dans l’industrie des concept-cars, a créé une selle technologiquement disruptive pour améliorer le bien-être des équidés et augmenter les performances du couple cavalier/cheval. Après un premier prototype, l’inventeur de l’Exo-spine recherche des investisseurs pour continuer le développement de cette selle futuriste et lancer son entreprise, R&R Horse.



Comment vous est venue l’idée de la selle Exo-spine?

Bruno Rolo : Je suis né en Sologne, berceau du plus grand rassemblement équestre de la planète, j’ai toujours apprécié les chevaux même si mon cursus s’est orienté vers le design automobile. Un jour, j’ai acheté par hasard un magazine d’équitation qui parlait d’éthologie et je me suis intéressé à la Materson’s Method. Il s’agit d’une méthode physiothérapique de massage équin: on détecte les tensions musculaires du cheval en entrant en connexion avec lui et par digitopression nous les effaçons psychologiquement et de façon durable. Dans ma région natale, j’ai fait la rencontre de Romain Darroux, cavalier depuis son plus jeune âge, entraineur de polo et poloïste professionnel. Lors d’un practice d’hiver, un de ses chevaux rencontrait des difficultés de maniabilité notamment pour tourner à droite et grâce à une intervention d’à peine 15 min le cheval soulagé de ses maux a retrouvé toute sa maniabilité. Ce premier résultat concluant et immédiat, Romain m’a alors proposé de l’accompagner lui et sa cavalerie durant la nouvelle saison de compétition à venir. Je me suis rapidement rendu compte que les problèmes récurrents venaient de sous la selle. C’est avec Cielo Raso, jument pur-sang de 8 ans, reformée des courses de plat, avec un dos particulièrement creusé par son passif sportif, à qui aucune selle même dégarrotée ne pouvait s’adapter sans la blesser ,que j’ai pris conscience du rôle et des effets de la selle, c’est comme cela que j’ai détecté le problème et pris conscience que tellement d’autres chevaux pouvaient en souffrir également. J’ai alors décidé d’imaginer une selle pouvant d’une part se conformer à n’importe quelle morphologie de dos tout en préservant les apophyses épineuses, et d’autre part dynamique pour accroître la maniabilité et permettre au cheval d’effectuer facilement les mouvements demandés par le cavalier. 



Parlez-nous un peu plus de votre selle? Quel est son bénéfice?

article-block3

© R&R Horse

Bruno Rolo : L’arçon en bois, est apparu en -200 av. J-C, chez des peuples chinois, il est resté un objet fixe sur un animal mobile permettant au cavalier de mieux tenir sur le cheval. Il n’a jamais été remis en cause! Cela me semble inconcevable que depuis des siècles, seuls les formes et les matériaux avaient évolué.  En tant que designer et partant d’une page blanche, j’ai alors repensé et redéfini un cahier des charges pour créer l’Exo-spine, du dessin à la fabrication en passant par la modélisation 3D à l’aide d’outils numériques de pointe. Avec sa structure rappelant une colonne vertébrale, l’Exo-spine est une selle évolutive et dynamique qui s’adapte en temps réel au dos du cheval, de surcroît  lorsque celui-ci continue d’évoluer dans le temps. Sa conception permet un équilibre des masses et une répartition uniforme du poids du cavalier.

L’Exo-spine sera éco-conçue en France à l’aide de matériaux innovants et les plus écologiques, sa conception est inspirée de l’industrie automobile, ses matériaux structurels légers empruntés à l’aéronautique, chaque élément de la selle sera démontable et pourra donc être remplacé. Notre selle est évolutive, si l’arçon reste le même, les autres éléments sont interchangeables en fonction de la discipline pratiquée par le cavalier, lui permettant une personnalisation complète tant en terme de couleurs que dans les matériaux de finition utilisés. Nous allons également amener une brique d’intelligence artificielle et proposer en option sur nos futurs modèles, une application mobile connectée permettant de connaître en temps réel le niveau de pression exercé sous la selle, la sangle, à des fin de sécurité pour le cavalier mais également de coaching en mesurant la répartition du poids du cavalier, la performance du cheval, ses données de déplacements.



Par quelles étapes devez-vous passer avant de commercialiser Exo-spine?

Bruno Rolo : Pour l’aventure de R&R Horse, future structure qui encadrera le projet, je me suis associé avec Romain Darroux, cavalier émérite de polo, pour qu’il teste et éprouve la selle pour le développement de l’Exo-spine. Apres un brevet déposé à l’INPI en 2019, publié le 10 décembre 2021 et étendu à 154 pays, un premier prototype a été présenté au public lors du salon Hippolia à Deauville en septembre passé, dont les tests et résultats sont pour le moins concluants et nous confortent dans nos futures attentes. Nous souhaitons lancer la production de 5 prototypes pour faire converger les études techniques et les données financières, vers la version pré-série du produit. L’objectif est de mettre ces modèles à disposition de cavaliers de différentes disciplines pour qu’ils éprouvent le modèle. Une fois ces étapes passées nous pourrons lancer une production à plus grande échelle. Pour aller plus loin, il nous faut maintenant trouver des investisseurs afin d’amorcer cette phase de développement, financer les outillages prototypes, qui nous permettront d’aller vers le produit de série commercialisable.

Plus d'infos :
Site internet : http://r-rorse.com
Instagram : https://www.instagram.com/rr_horsespirit/?hl=fr
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/bruno-rolo-53b23950/?originalSubdomain=fr
Facebook : https://www.facebook.com/RR-Horse-Spirit--290794188539865/
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCbt7lQnmPu9uts8e3e90zBg

Mail : [email protected] 

©R&R Horse