Le stud-book Cheval de Dressage Français, un an après

Officiellement lancé en janvier 2021, même s’il avait déjà obtenu son agrément du ministère de l’Agriculture le 17 juin 2020, le stud-book Cheval de Dressage Français fête cette année son premier anniversaire. Bilan de ses trois cent soixante-cinq premiers jours de vie.



Ouvert aux éleveurs de chevaux de dressage issus de croisés au moins à 12,5% Lusitaniens, le stud-book Cheval de Dressage Français (CDF) permet désormais aux éleveurs d’enregistrer leurs poulains dans un registre de race 100% français et de s’inscrire dans son programme de sélection et d’élevage. Imaginé il y a déjà une vingtaine d’années par Sylvain Massa, qui s’était d’abord tourné vers le Portugal, la naissance du CDF est évidemment à mettre au crédit de l’éleveur, mais aussi à celui de Vincent Guilloteau, ex-directeur de l’académie équestre du Puy-du-Fou et cavalier de Grand Prix engag&e...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe