Choisir, c’est privilégier… et cela peut mener au succès

Cruciales pour espérer briller aux prochains Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, les deux prochaines années seront marquées par un resserrement de l’élite équestre française. Avec une philosophie: mieux cibler pour davantage soutenir. Une politique assumée par la Fédération française d’équitation et encouragée par l’État, qui va nécessiter de faire des choix, et forcément susciter divers commentaires. En natation, ce pari fut couronné de succès pendant vingt ans.



Dans le long entretien accordé à GRANDPRIX (à lire ici, ici et ici), Sophie Dubourg, directrice technique nationale à la Fédération française d’équitation depuis 2013, évoque parmi les nombreux points abordés, le resserrement des efforts et du soutien fédéral sur un nombre restreint de couples, concernés par les Jeux olympiques et paralympiques de Paris. “Jusqu’à présent, nous étions dans une démarche étatique, visant à donner la même chance à tout le monde, d’où une forme de saupoudrage dans nos actions”, explique-t-elle. “Aujourd’hui, nos paradigmes ont changé. La philosophie de notre nouv...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe