“Ce n’est pas la souche qui fait l’éleveur, c’est l’éleveur qui fait la souche”, Daniel Boudrenghien

Son  accent  est  reconnaissable, le ton est assuré et le propos construit, malgré la passion qui l’anime depuis maintenant plus de quarante ans. Daniel Boudrenghien, dirigeant de l’élevage Sitte, observe, analyse, compare et choisit, d’abord pour le plaisir, ensuite pour répondre aux demandes du marché de l’élevage de chevaux de sport. Avec ses prolifiques Ogano Sitte et Ugano Sitte, son affixe a conquis le monde du saut d’obstacles, au sens propre comme au figuré. Mais derrière celui-ci se cache une histoire assez incroyable dont seuls les grands éleveurs ont le secret. Rencontre avec un personnage attachant et passionnant.



Si la famille Boudrenghien est connue pour ses “Sitte”, les experts du monde de l’élevage de  chevaux de sport ont sans doute remarqué que des chevaux répondant à l’affixe du  Houssoit provenaient de la même maison. “Depuis trois ans, tous les chevaux naissent sous l’affixe Sitte”, précise Daniel, dirigeant de l’élevage belge, “car plein de gens voyaient des équidés du Houssoit  sauter et ignoraient qu’ils venaient de chez nous. Un jour, mon fils me l’a fait remarquer et nous avons décidé de tout passer sous Sitte.” Si le Houssoit provient d’un bois proche de la ferme où le houx pousse abondamment, Sitte relèv...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe