À contrecœur, Éric Lamaze fait ses adieux à la compétition

Éric Lamaze a annoncé, avec regret et tristesse, qu’il se retirait officiellement de la compétition en tant que cavalier de saut d’obstacles. Le champion olympique, qui se bat contre une tumeur au cerveau depuis 2017, a participé pour la dernière fois au CSIO 5* de Spruce Meadows, à Calgary, où il a décroché la victoire dans la Coupe des nations le 11 septembre 2021. C’est donc à domicile que le Canadien a joué sa dernière partition.



Après avoir pris du recul pour se concentrer sur sa santé, Éric Lamaze a décidé de prendre sa retraite de cavalier. En février de cette année, en parallèle de son statut de cavalier professionnel, le Canadien a été nommé au poste de chef d’équipe du pays à la feuille d’érable.

“C’est avec une grande tristesse que je prends cette décision”, a déclaré le cavalier de cinquante-trois ans basé entre Wellington et Bruxelles. “Il y a une partie de moi qui est bouleversée par le fait de m’être battu contre ce cancer dans l’espoir de remonter à cheval pour que finalement ça ne soit pas le cas. J’ai toujours dit que je prendrai ma retraite selon mes propres conditions, lorsque le moment sera venu. Ma santé m’a obligé à prendre cette décision plus tôt que je ne l’avais envisagé, mais le bon côté des choses est que j’ai toujours la volonté de gagner et que je peux apporter ma contribution à l’équipe canadienne et au sport que j’aime grâce à mon nouveau rôle de chef d’équipe. Maintenant, je dois me concentrer sur la transmission de mes connaissances à mes collègues cavaliers”, a-t-il poursuivi. “J’ai toujours aimé enseigner et préparer chevaux et cavaliers pour les grands championnats. Je donnerai à ces cavaliers toutes les chances que j’ai eues moi-même. J’ai de grandes ambitions pour l’avenir. Je veux que les cavaliers canadiens sachent que leurs rêves sont aussi les miens. Quand ils gagnent, je gagne.”



“Savoir que je peux encore contribuer à mon sport avec mon nouveau rôle me laisse en paix avec ma décision”

Depuis qu’il occupe le poste de chef d’équipe, Éric Lamaze a guidé l’équipe canadienne vers une deuxième place lors de la Coupe des nations du CSIO 4* de Wellington le 5 mars 2022 et en lors de celle du CSIO 5* Longines de Coapexpan, au Mexique, le 20 mars 2022. 

“Ce nouveau rôle a pris beaucoup plus de temps que je ne l’avais imaginé, mais j’aime l’énergie que nous créons et la voie que nous suivons”, a déclaré Éric Lamaze. “L’enthousiasme des cavaliers canadiens et le soutien qu’ils m’ont apporté ont contribué à rendre ma décision beaucoup plus facile. Ce que j’abandonne personnellement en ne concourant plus, je le gagne dix fois en guidant d’autres Canadiens sur la voie du succès. Oui, c’est un peu amer, mais le fait de savoir que je peux encore apporter d’importantes contributions au sport avec mon nouveau rôle me laisse en paix avec ma décision”.

Depuis sa première nomination au sein de l’équipe canadienne de saut d’obstacles en 1992, Éric Lamaze a remporté des médailles dans tous les types de championnats au cours de ses trente ans de carrière. Son plus grand succès a été de remporter l’or individuel et l’argent par équipes aux Jeux olympiques de Pékin, en 2008, aux rênes du légendaire et regretté Hickstead (KWPN, Hamlet x Ekstein). Le Canadien de cinquante-deux ans a obtenu le bronze individuel aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, cette fois-ci accompagné de la surprenante Fine Lady 5 (Hann, Forsyth Frh x Drosselklang II).

Éric Lamaze a également participé de façon consécutive aux sept dernières éditions des Jeux équestres mondiaux, entre 1994 et 2018, remportant une médaille de bronze en individuel en 2010 à Lexington, au Kentucky, où Hickstead a été honoré du titre de “meilleur cheval” à l’issue de la finale tournante. Il a également représenté le Canada lors de cinq éditions des Jeux panaméricains et a mené le Canada à la médaille d’or par équipes à domicile lors de sa dernière apparition, en 2015, à Toronto.  



“Ses nombreux succès inégalés constituent un héritage durable pour l’histoire du saut d’obstacles canadien”, Meg Krueger

Numéro un mondial à plusieurs reprises, lauréat de nombreux Grands Prix majeurs dans le monde dont ceux de Rome, Calgary, Aix-la-Chapelle, La Baule, Éric Lamaze a reçu l’Ordre du sport, la plus haute reconnaissance qu’un athlète puisse recevoir de son pays. Le cavalier et son fidèle Hickstead avaient également été intronisés au Panthéon des sports canadiens.

“Il y a tellement de personnes à remercier pour ma carrière, en particulier les propriétaires que je remercierai personnellement pour m’avoir fait confiance avec leurs chevaux. Je suis tellement triste de faire cette annonce, c’est l’une des choses les plus difficiles que j’aie eu à faire, mais je suis en même temps excité de pouvoir encore jouer un rôle dans le sport que j’aime.” a conclu le Canadien.

“Au nom de Canada équestre (EC), je tiens à féliciter Éric pour sa retraite en tant que compétiteur et à le remercier pour son dévouement indéfectible et sa passion pour le sport équestre au cours des trois dernières décennies”, a déclaré Meg Krueger, directrice générale d’EC. “Ses nombreux succès inégalés constituent un héritage durable pour l’histoire du saut d’obstacles canadien. Nous sommes attristés de ne plus connaître la joie et l’excitation de voir Éric concourir en tant qu’athlète, mais nous nous réjouissons de ses contributions et de son succès à la tête de notre équipe canadienne de saut d’obstacles”.