Sport et cheval : Les grands absents de la présidentielle ?

Alors que le prochain quinquennat sera celui des Jeux olympiques de Paris 2024, et que le monde du sport a connu d’importantes mutations et problématiques ces dernières années, le débat présidentiel ne lui voue aucun espace depuis le début de la campagne, où l’on parle essentiellement de la pandémie de Covid-19, de la guerre en Ukraine, des questions identitaires et du pouvoir d’achat. Les programmes de certains candidats font tout de même émerger des propositions en lien avec le monde sportif, le bien-être animal et la lutte contre les violences extrafamiliales. Décryptage.



Alors que le drapeau olympique flotte sur l’Hôtel de Ville de Paris depuis le 9 août 2021, et que seuls huit cent trente-huit jours – soit deux ans et trois mois – sépareront le premier tour de l’élection présidentielle de la cérémonie d’ouverture des JO de Paris 2024, ce plus grand événement sportif au monde est absent des programmes de tous les candidats à la magistrature suprême. En effet, aucun n’a formulé de proposition concrète en lien avec les Jeux olympiques et paralympiques, qui se tiendront dans l’Hexagone pour la première fois depuis un siècle. Pourtant, au-delà de l’aspect sportif et des retombées économiques,...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe