“Quinzième, ce n’est pas catastrophique, d’autant qu’il reste pas mal de parcours !”, Grégory Cottard

Pour sa toute première apparition en finale de la Coupe du monde Longines, Grégory Cottard a conclu la Chasse à la quinzième place avec Bibici. Le seul tricolore au départ de ce rendez-vous a manqué la cinquième place pour une faute sur la palanque placée sur la dernière ligne, qui a ajouté trois secondes à son chronomètre. Encore dans la course, le Francilien a livré ses impressions après cette première journée de championnat.



Le parcours de la Chasse

“J’ai trouvé le parcours relativement facile, bien que délicat dans sa construction. Il présentait notamment deux palanques fragiles, mais n’était pas trop gros ou ne mettait pas les chevaux à l’effort. La hauteur était tout à fait normale et nous savons bien sûr que le niveau de difficulté va aller crescendo. Le plus difficile aujourd’hui était d’aller vite en définitive”. 

Le paddock

“Ma détente au paddock a été super, Bibici était bien avec moi tout le long et a sauté de façon magnifique. Cela m’a permis d’être serein, que ce soit au paddock ou en entrant en piste. Elle était tellement connectée à moi que j’ai été rassuré”. 

Le tracé et les options

“J’ai pu réaliser les contrats de foulées que j’avais imaginé. Concernant les options, je n’avais pas envie de prendre celle qui suivait la palanque n°3 car j’ai jugé que cela pourrait me faire perdre en fluidité. Puis Bibici a un peu peur des pots de fleurs et aurait pu être déconcentrée, je n’ai donc pas voulu tenter le diable. Après le triple, il y avait un demi-tour pour aborder un oxer. J’ai beaucoup écarté mon virage et je pense que Bibici a cru qu’elle allait de nouveau sauter le n°2, c’est pourquoi j’ai dû mettre un peu de pression. Elle a quoi qu’il en soit été super ! Je ne me suis pas du tout méfié de la palanque, j’aurais dû (rires) ! Mais ma jument était géniale. Nous avons bien terminé, j’ai été un peu plus rapide que ce que je pensais. Je suis bien sûr déçu car j’aurais aimé ne pas faire de faute sur cette palanque. Quinzième, ce n’est pas catastrophique, d’autant qu’il reste pas mal de parcours ! Nous n’avons plus qu’à attendre et voir comment la suite se passera. Je dois rester concentré sur Bibici et moi-même”. 

Le programme jusqu’à demain

“Me détendre ! Bibici a vu le vétérinaire qui nous accompagne ici, afin de faire un petit bilan. Je vais quant à moi aller faire du ballon (le Francilien en utilise un régulièrement pour travailler son équilibre, l’assiette etc., ndlr). Demain, la journée sera rythmée de la même façon qu’aujourd’hui : je vais venir monter vers 8h15 pour détendre Bibici, puis prendre la température au concours en jetant un œil à la piste. Enfin, je vais me mettre dans ma bulle. Pour le moment, je ne subis pas donc je suis content !”

 

Toutes les épreuves des finales des Coupes du monde Longines de saut d’obstacles et FEI de dressage, attelage et voltige sont retransmises en direct sur ClipMyHorse.tv.