Mareike Harm, une pionnière sous les projecteurs

Mareike Harm, meneuse allemande originaire de Negernbötel, près de Hambourg, en Allemagne, est entrée dans l’histoire des sports équestres après avoir gravi pas à pas les marches du haut niveau, devenant la première femme à avoir participé au circuit Coupe du monde d’attelage en 2019. Trois ans après, l’actuel numéro six au classement mondial peut se targuer de participer à sa première finale, qui se jouera à domicile.



À trente-six ans, Mareike Harm est devenue hier soir la première femme à disputer la finale de la Coupe du monde de l’histoire de l’attelage, à Leipzig. Installée dans le nord de l’Allemagne, près de Hambourg, où elle possède sa propre écurie composée d’une cinquantaine de chevaux, la meneuse allemande s’est imposée dans un sport dominé par les hommes à force de travail et de persévérance. “Même si je n’y pense pas pendant les compétitions, je reste fière d’être la seule femme à avoir atteint ce niveau, d’autant plus qu’à mes débuts, on m’a souvent dit et répét&...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe