Olivier Perreau transforme directement l’essai dans le Saut Hermès

Pour la première fois de sa carrière, Olivier Perreau participe au CSI 5* de Paris sous la nef du Grand Palais. Le Roannais a frappé très fort aujourd’hui en s’imposant dans le Saut Hermès, l’épreuve dans laquelle la parité est parfaitement respectée. Sur la jument née chez lui, Venizia d’Aiguilly, le Tricolore a vaincu les Irlandais Mark McAuley avec Miebello ainsi que Denis Lynch sur un Powder. 



À l'issue de son deuxième parcours, Olivier Perreau n'a pu retenir sa joie !

© Scoopdyga

Il y a des victoires dont le symbole est tout à fait particulier. Cet après-midi, alors que quelques rayons de soleil sont venus transpercer la verrière du Grand Palais, Olivier Perreau a signé ce qui est à ce jour sa plus belle victoire internationale. Pour sa première participation au concours parisien, le Roannais qui n’avait pas même prévu d’être qualifié pour cette épreuve - comme il l’avait confié à GRANDPRIX-Replay.com quelques heures avant son succès– a remporté le Saut Hermès, l’épreuve parfaitement paritaire mais qui ne se courre plus par couples.

Après un bon premier parcours, il s’est élancé en avant-dernière position de la deuxième manche sur sa volontaire Venizia d’Aiguilly, une fille de Diamant de Semilly de dix ans. Sur ce second acte, le duo s’est déjoué de toutes les difficultés devant tout son entourage. Son père Claude a d’ailleurs explosé de joie un peu tôt dans les tribunes, pensant que son fils avait pris les commandes de l’épreuve avant même qu’il n’ait franchi l’ultime obstacle. “Je n’ai plus pensé qu’il y avait le dernier ! (rires)”, s’est amusé celui qui a acheté l’écurie familiale il y a plus de trente ans. “Olivier est très passionné, travaille beaucoup et se donne du mal pour réussir. Je lui avais dit qu’un jour il réussirait, et il m’avait répondu qu’il n’arriverait jamais à battre tous les plus grands cavaliers. Aujourd’hui il a réussi une belle performance avec une jument que nous avons élevée. C’est une belle histoire”, a résumé Claude, fou de joie au paddock. 


Baisse de régime pour Julien Épaillard et Usual

Le superbe Miebello a aujourd'hui mené Mark McAuley à la deuxième place du Saut Hermès.

© Scoopdyga

Dernière à s’élancer, Alexandra Paillot aurait pu déloger Olivier Perreau. Mais malgré un superbe premier parcours, elle et son Tonio la Goutelle se sont faits piéger sur la sortie du double puis sur l’avant-dernier effort. Si dix femmes et dix hommes étaient aujourd’hui au départ, la gent masculine a été plus forte en occupant les sept premières places du classement final. Après deux parcours rondement menés sur son truité Miebello, Mark McAuley s’est offert une belle deuxième place, sans prendre trop de risques sur le deuxième parcours. Avec un point de temps dans chaque manche, Denis Lynch s’est emparé de la troisième place sur Gun Powder, un prometteur étalon de neuf ans dont les sauts ont eu de quoi impressionner aujourd’hui. 
 
Il faut dire que si la première manche a été une formalité pour sept couples, la seconde a quelque peu redistribué les cartes. Carlos Enrique Lopez Lizarazo, Christian Ahlmann et Jérome Guéry s’y sont faits piéger à une reprise en fin de course sur leurs excellents Admara 2, Epleaser van’t Heike et Celvin, ce qui les a relégués aux portes du podium. 
Après un premier tour à quatre points, Nicolas Deseuzes a réalisé une belle opération dans le deuxième acte grâce à un sans-faute de sa surpuissante Quilane de Lezeaux. C’est au finale une septième place et la deuxième meilleure performance tricolore pour le Rhônalpin et son alezane. Comme lui, l’Italienne Lucia Le Jeune Vizzini a effectué une belle remontée grâce à un second parcours parfait sur le surpuissant Loro Piana Filou de Muze. 
 
Vainqueurs de l’épreuve majeur hier, Julien Épaillard et Usual Suspect d’Auge n’ont pas montré la même forme aujourd’hui. Le Normand et son fils de Jarnac ont en effet laissé tomber les n°1, et 5 en première manche avant d’être piégés une fois dans la seconde. Roger-Yves Bost et son tendre Vino d’Espinet ont écopé de treize points avant de réussir un sans-faute, tandis que Pénélope Leprevost est sortie de piste avec huit et cinq points avec Cartino 10, qui participe pour la première fois à un évènement d’une telle envergure. 
 
Avec trois Marseillaises sur quatre épreuves de label CSI 5* depuis le début du concours, les Bleus sont résolument en forme ce week-end. Ce soir, le coup d’envoi du Prix du Faubourg Saint-Honoré sera donné à 20h30. 
 
Les résultats et les parcours en images ici 
L'interview d'Olivier Perreau ici