Redonner au pied sa fonction naturelle, avec Julien Épaillard

Avant-goût du dernier numéro du magazine GRANDPRIX, signé Julien Épaillard.



“Il y a trois ans, influencé par mon ami Michel Hécart, j’ai décidé de déferrer progressivement tous mes chevaux. Au début, nous passions un peu pour des hurluberlus. Depuis, nous avons été rejoints dans cette démarche par les deux cavaliers qui dominent actuellement le classement mondial Longines, les Suédois Peder Fredricson et Henrik von Eckermann, sacrés champions olympiques par équipes l’été dernier à Tokyo. Je pense que cela offre matière à réfléchir à pas mal de gens. Déferrer ses chevaux n’est pas une simple affaire. Cela requiert de bien réorganiser leur suivi. Il y a tout un travail à mener sur les...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe