“L’an passé, c’était trop pour Atome et je m’en veux”, Laurent Goffinet

Détecteur et formateur de chevaux, Laurent Goffinet a pour habitude d’emmener ses partenaires vers le plus haut niveau à l’image du regretté Flipper d’Elle, l’un des piliers de l’équipe de France dans les années 2000. Associé à Absolut de Lacke, un cheval avec une histoire atypique, le cavalier de quarante-six ans s’est imposé dans une épreuve à 1,45m lors de l’Officiel de France à La Baule. En Loire-Atlantique, le scénario a pourtant été bien différent quelques heures après dans l’épreuve reine. Deuxième lors du mythique Grand Prix l’an passé en selle sur Atome des Étisses, le Manchois a connu des difficultés cette année avec son cheval de tête.



Quels enseignements tirez-vous de votre début de saison, lancée fin février à Vilamoura?La tournée au Portugal a permis de remettre les chevaux en route dans la compétition. D’un côté, je me suis rendu compte que mes chevaux étaient assez prêts. En début d’année, j’ai toujours une appréhension sur le fait que mes chevaux ne le soient pas suffisamment. Je suis même un peu pénible avec cela, mais ça m’a permis de me rendre compte que le travail hivernal a porté ses fruits, ils ont tous répondu présent. D’un autre côté, pour les chevaux comme Express de Hus (SF, Conrad x Quick Star) cela permet de les faire monter tranquil...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe