Avec Donatello, Julien Épaillard se taille la part du lion à Cannes

Continuant d’écrire l’une des plus belles épopées de sa carrière, le Normand Julien Épaillard s’est imposé ce soir dans l’épreuve majeure du jour au CSI 5* de Cannes, accompagné de son génial Donatello d’Auge! Pour vingt-deux centièmes de seconde d’écart, le Normand a supplanté Maikel van der Vleuten avec Elwikke, tandis que Nicola Philippaerts a complété le trio de tête avec Khan van Kattevennen.    



Les week-ends s’enchaînent et… se ressemblent pour Julien Épaillard, si bien que l’on ne sait plus vraiment quoi en dire! Associé à Donatello d’Auge, le numéro un français, douzième du classement mondial Longines, a remporté l’épreuve majeure de la journée au CSI 5* de Cannes, sur la piste d’un stade des Hespérides totalement rénové. Sans-faute au tour initial, le duo est parti en deuxième position du barrage, qu’il a littéralement plié ; rapide et empruntant un tracé très serré, il a franchi la ligne d’arrivée en 32“29. Une performance exceptionnelle car habituelle ; en s’adjugeant cette épreuve à 1,55m, le Normand a gagné sa trente-septième épreuve internationale depuis le 1er janvier 2022 (!), et la troisième avec le Selle Français de neuf ans, qu’il a lui-même fait naître en Normandie ! “J’ai vraiment essayé de mettre la pression sur mes adversaires en les poussant à la faute”, a expliqué le lauréat. “C’était la première fois que Donatello évoluait sous les projecteurs, mais il a parfaitement géré ce nouveau facteur. Je crois qu’il a beaucoup appris encore ce soir. Donatello a suivi le cursus de jeunes chevaux chez moi. Il a été monté jusqu’à ses huit ans par mon cavalier Séverin Sigaud. Il a fini troisième d’un Grand Prix 2* à Saint-Lô puis je l’ai récupéré cet hiver. Nous avons commencé tranquillement à Oliva. Ce soir, il s’agissait seulement de sa deuxième épreuve à 1,50m; il a couru sa première à Ramatuelle il y a deux semaines et il l’avait déjà gagnée, juste après avoir remporté un Grand Prix 2* à Grimaud ! C’est vraiment un cheval d’avenir et de championnat. J’ai rarement monté un cheval de cette qualité.”    

Devancé pour vingt-deux centièmes de seconde, le Néerlandais Maikel van der Vleuten a dû se contenter de la deuxième place avec Elwikke, suivi du Belge Nicola Philippaerts, qui a terminé troisième après avoir signé le dernier double sans-faute (34“56).   

Le seul cavalier qui aurait pu venir faire trembler Julien Épaillard a été… Simon Delestre! En effet, son compatriote, associé à son fidèle Hermès Ryan des Hayettes, a enregistré exactement le même chronomètre que le lauréat, soit 32“29, mais a hélas écopé d’une grosse faute sur l’avant-dernier obstacle, après avoir sûrement pris un poil trop de risques.     

Fautif à une reprise au tour initial, Roger-Yves Bost a fini neuvième, associé à Urane, une Selle Français de quatorze ans qui évoluait sous la selle d’Axelle Lagoubie jusqu’en début d’année dernière. Deux autres Tricolores, Aurélien Leroy et Julien Anquetin, lui ont emboité le pas, en selle sur leurs respectifs Croqsel de Blaignac et Ivizi. Vainqueur de la Coupe des nations du CSIO 5* de Rome le week-end passé, Kevin Staut a terminé quinzième après avoir écopé d’une faute aux rênes d’Émir de Moens Harcour. Olivier Robert, quant à lui, a concédé douze points avec Careca LS Élite.  

Les résultats ici