Antoine Nowakoswki, un cavalier poly-technique

Il y a des arrivées à haut niveau plus tonitruantes que d’autres. Celle d’Antoine Nowakowski en fait partie. À trente ans, le cavalier installé en Belgique et sa jument de tête Quater Girl étaient de parfaits inconnus pour le grand public jusqu’au mois d’avril, où ils ont remporté le Grand Prix du CDI 3* de Sint-Truiden, puis pris la cinquième place de celui du CDI 4* du Mans. Pour autant, le couple avait déjà pris la deuxième place du championnat de France des sept ans en 2020... Une première étape vers le haut niveau?



Atypique. Voilà comment pourrait être résumé en un mot le parcours d’Antoine Nowakowski, un grand et sensible gaillard dont l’histoire a démarré quelques jours avant Noël 1991, à Villeneuve-d’Ascq, dans la banlieue de Lille. Chez les Nowakowski, le cheval ne fait pas du tout partie du décor; ses parents évoluent dans le domaine de la promotion immobilière, et ses trois frères et sœurs n’ont jamais été touchés par le virus. Une absence d’encrage dans cette famille aux origines polonaises, qui n’empêche pas le jeune homme d’être viscé- ralement attiré par l’animal. “J’ai toujours été obs...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe