“J’ai souvent été la ‘fille de’, mais le rapport s’est un peu inversé”, Eden Leprevost Blin-Lebreton

Plutôt que de transmettre le flambeau, Pénélope Leprevost s’apprête à courir à l’unisson aux côtés de sa fille, Eden. Une fois le baccalauréat en poche, la jeune Normande de dix-huit ans compte bien se consacrer à l’équitation auprès de sa mère, championne olympique par équipes. Élève brillante, l’amazone n’a pas hésité une seconde avant de choisir de se lancer à corps perdu dans sa passion dévorante, malgré les réticences de son entourage. Indiscutablement talentueuse, Eden n’a pourtant pas connu une trajectoire toujours digne du jardin éponyme, et a appris l’exigence jusqu’à atteindre le titre convoité de championne de France Pro 1, en avril dernier, à Fontainebleau. Rencontrée au CSIO 5* de La Baule, lors d’une parenthèse dans ses révisions, la jeune femme a répondu avec enthousiasme et douceur aux questions de GRANDPRIX.



L’étreinte entre une mère et sa fille ivres de joie restera l’une des images marquantes des derniers championnats de France de Fontainebleau, qui se sont tenus du 20 au 24 avril. Toutes deux sacrées dans les épreuves reines Pro 1 et Pro Élite à un jour d’intervalle, Eden Leprevost Blin-Lebreton, en train d’éclore à un niveau remarquable pour son jeune âge, et Pénélope Leprevost, dont la carrière est déjà jonchée d’un paquet de médailles, ont marqué l’histoire du Master Pro. Immédiatement après cette accolade, Pénélope a dégainé son téléphone pour passer un appel, comme le montre la c...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe