Aix-la-Chapelle, terre de pèlerinage

Le CHIO d’Aix-la-Chapelle s’est ouvert il y a quelques jours et s’achèvera dimanche par le Grand Prix Rolex. Son rayonnement va bien au-delà de celui d’un “simple” événement équestre. Il est un rendez-vous majeur de la saison, un rendez-vous de la démesure. Par les chiffres mais surtout par la passion et les émotions qu’il suscite depuis bientôt un siècle.



C’est un voyage d’à peine quelques heures. Pour un Parisien, trois heures de train, à peine un peu plus de quatre heures en voiture. Plus qu’un voyage, un pèlerinage. Celui que tous les fans d’équitation doivent un jour réaliser dans leur vie. Aix-la-Chapelle! Aachen comme on dit là-bas, en Allemagne, dans cette ville où Charlemagne repose depuis plus de mille ans. Une cité au rayonnement international, posée à seulement à cinq kilomètres des frontières avec les Pays-Bas et la Belgique. Demandez à un cavalier qui touche au haut niveau de parler de son rêve et la même réponse reviendra souvent: entrer un jour sur l’Hauptstadion d’Aix. Le &l...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe