Bien vivre sa grossesse à cheval

Pour une femme, être enceinte implique un changement de mode de vie. Et ce, non seulement pendant la grossesse, mais aussi une fois que le bébé est arrivé… À quelles recommandations médicales doivent s’attendre les cavalières ? Peuvent-elles continuer à monter à cheval en étant enceintes, et quel est le protocole de remise en selle, y compris pour les athlètes professionnelles, pour lesquelles ce sport est devenu un métier ? L’équitation constituant un sport “à risques”, l’aspect psychologique de ce changement de vie n’est pas non plus sans conséquence.



Pour toute femme, et tout homme, avoir un bébé implique de repenser totalement son mode de vie, que ce soit pendant ou après la grossesse. Si certaines vivent ces neuf mois avec beaucoup de facilité, d’autres moins. Les sportives, et en particulier les équitantes, sont obligées de réorganiser leur quotidien. Peut-on monter à cheval enceinte ? Si oui, dans quelles conditions ? Au-delà même de la pratique en selle, les cavaliers doivent habituellement organiser la gestion des chevaux, d’une écurie, ou l’enseignement. Des tâches physiques et fatigantes, qui doivent nécessairement être repensées par celles qui attendent un enfant. Aussi, les compétitrices, et plus part...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe