Ces stars françaises racontent leurs souvenirs à poney

S’il a connu un fort développement à partir des années 1980, aussi bien en termes d’investissements fédéraux qu’en nombre de naissances ou de concours organisés, c’est aussi que le “mouvement poney” a permis de démocratiser l’équitation et de fabriquer de futurs champions. À quelques jours du Generali Open de France de Lamotte-Beuvron, six têtes d’affiche du saut d’obstacles tricolore ont ravivé leurs souvenirs à poney. Découvrez l'introduction de cet article tiré du dernier numéro de GRANDPRIX Heroes. 



Aujourd’hui extrêmement développé en Europe de l’Ouest et notamment en France, comme en témoignent les ressources mises à disposition par la Fédération française d’équitation (FFE) pour servir les effectifs tricolores, le circuit des concours Poneys, réservé aux cavaliers âgés de moins de seize ans, n’est pourtant pas si vieux. En effet, il a connu ses premiers soubresauts dans les années 1980, avant de vivre un véritable boom durant la décennie suivante. En France, l’un des premiers déclencheurs de son développement remonte à l’entrée en fonction de Jean-François Chary, successeur de Christian Legrez, à ...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe