Quentin Jabet, un destin de champion

Après une fracture en 2019, la perte de son cheval de cœur, St. Louis 2, en 2021, et une nouvelle blessure en 2022, Quentin Jabet ne se présente peut-être pas dans les meilleures dispositions à Herning, pour les championnats du monde de voltige. Mais le jeune athlète de dix-neuf ans a déjà montré son fort potentiel et convaincu au-delà de son entourage.



“Il aurait déjà dû être champion, il est destiné.” Cette sentence est-elle prémonitoire? C’est en tout cas ce qu’espère Jacques Ferrari pour son poulain, Quentin Jabet, sélectionné en individuel et au sein de l’équipe de France pour les championnats du monde de voltige, qui se tiennent à partir du 6 août à Herning. À dix-neuf ans, et seulement six de pratique, a déjà montré de quoi il était capable. La saison dernière, il a remporté le CVI 3* du Mans, qualificatif pour le circuit Coupe du monde, et s’est classé quatrième des mondiaux de Budapest, en Hongrie. “Une belle compétition avec un...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe