Jessica, Cathrine et Charlotte, trois héroïnes d’une nouvelle vague

Il y a eu Nicole Uphoff, Margit Otto-Crépin et Christine Stückelberger, puis Isabell Werth, Anky van Grunsven et Ulla Salzgeber, puis encore Charlotte Dujardin, Laura Tomlinson et Kristina Bröring-Sprehe. Désormais, il y a Charlotte Fry, Cathrine Dufour et Jessica von Bredow-Werndl. Âgées de vingt-six ans pour la première à trente-six pour la dernière, la Britannique, la Danoise et l’Allemande incarnent une nouvelle vague du dressage. Maribel Alonso, juge 5* et présidente du comité technique de la discipline au sein de la Fédération équestre internationale, contribue à l’analyse du style qu’elles imposent sur les rectangles.



Il semblerait presque lointain le temps des cavaliers de dressage coincés dans leur redingote, à la rigueur austère... Si celles – et ceux, moins nombreux – qui trustaient autrefois les podiums internationaux proposaient parfois une équitation un peu, voire franchement, musclée, Jessica von Bredow-Werndl, Cathrine Dufour et Charlotte Fry, qui évoluaient alors dans les concours Poneys ou Jeunes, semblent avoir pris le contre-pied. Véritables athlètes de haut niveau, ces trois femmes, parmi quelques autres, ont bien compris que pour performer et durer, la bataille se jouerait aussi en dehors des rectangles. Longtemps perçu comme un cercle fermé, le dressage allemand vit une véritable ouverture incar...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe